AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  I can sit + kyle&sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



« J’ai lu quelque part que tous les journaux intimes sont écrits par des jeunes filles comme il faut, les plus délurés ont autre chose à faire. Moi j’ai seulement envie de vivre une vie dont je me souviendrai même sans en laisser une trace écrite. »
> messages : 134
> points : 0
> avatar : emma roberts
> crédits : entre deux mondes
> pseudo : ○rose
> âge : 29
♡ statut civil : célibataire.
> études/métiers : actrice. actuellement, elle joue un petit rôle dans une sitcom et dans une pièce de théâtre .. sans public

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: 1/4 (Kyle-Amy-Roxanne-...)

MessageSujet: I can sit + kyle&sam Lun 22 Aoû - 17:44

“ kyle&sam ♦ I can sit ? „
Aujourd'hui est le genre de jour où je pourrais passer mes nerfs sur la première personne qui dit qu'être actrice est simple. Il faut dire que j'avais passé ma matinée à me battre avec une réplique. Il y avait toujours un mot qui ne me plaisait pas, soit je n'arrivais pas à le dire sur le bon ton, soit ma langue fourchait. En conclusion, j'avais dû m'y reprendre à plusieurs fois pour une simple scène. Et le fait de rater tout le temps avait déclenché le fou rire de ma colocataire et partenaire qui n'avait pas tarder a être rejoins par le mien.. Il m'avait fallut plus de deux heures pour finalement réussir à faire une scène présentable. Je t'étais pas vraiment satisfaite mais le metteur en scène, oui. Et c'est le plus important. Par chance, il n'y avait aucun tournage l'après-midi. Et je dois dire que ça m'arrangeait bien puisque mon agent m'avait trouvé un casting pour une nouvelle série. J'avais passée la nuit à répété ce rôle, le rôle d'une femme qui voulait venger la mort de son bébé. Un rôle compliqué, surtout que j'ai pas d'enfants, alors se mettre à cette place demande beaucoup de travail. Mon audition était à 17h, ce qui me laissait largement le temps de me préparer. Comme souvent avant une audition, j'avais été évacuer mon stress à la salle de sport avant de me perdre dans mes pensées sous une douche beaucoup trop longue. Mais le principale c'est que j'étais à l'heure. L'audition s'était plutôt bien passée mais je n'y croyais pas trop, j'ai pu entendre la fille juste avant moi et elle était parfaite. Alors que je m'autorisais une pause café, je feuilletais un programme de cinéma. Le cinéma en pleine air, c'était mon préféré et il repassait "Retour vers le futur", une légende du cinéma, à sa manière. Un film que j'adorais ça c'était clair ! Ce petit papier qui trainait sur la table était comme un signe du destin puisque je n'avais plus rien de prévue pour le reste de la journée. J'envoyais un texto aux filles pour les prévenir avant de prendre la route pour le cinéma. Il ne me fallut que quelques minutes pour arriver sur place, il y avait peu de monde, seulement une quinzaine de voiture. Il faut dire aussi que nous sommes en fin d'après-midi puisqu'il est à peine 18h30.

Je venais de garer ma vieille voiture dans un coin quand je vis au loin un visage que je connaissais trop bien. Enfin que j'avais connu puisque  l'adolescent était devenu un homme mais j'étais certain de le reconnaître. Ca ne pouvait être que lui. Attrapant mon pot de popcorn, je fermais la porte de Shelby avant de traverser les voitures qui nous séparaient. Arrivant de dos, e me posa contre sa voiture avant d'ajouter simplement tout en lui tendant le paquet. « un popcorn ? »

©clever love.

_________________

Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! Moi, j’ai Kyle. — jeux d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t197-someone-like-you-sam

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I can sit + kyle&sam Mar 23 Aoû - 0:01

- i can sit -
sam + kyle

« Charlie, tu peux garder la petite ce soir, s’il te plaît, il passe Retour vers le futur en plein air ». Voilà le message que je venais de laisser sur la messagerie de ma sœur. Je n’attendais pas vraiment de réponse de sa part et je savais qu’elle allait le faire, mais bon, ce n’était que pas pure politesse que je lui demandais. Ma vie avait beaucoup changé ces derniers jours et je n’étais vraiment, mais alors vraiment, pas prêt pour tout cela. Je m’étais pris une baffe en pleine gueule et je l’avais pas vu venir celle-là. Ma fille, Amy, était de retour dans ma vie et j’en avais désormais la garde à plein temps. Et ma sœur était de revenue à Boston après un an d’absence, la bague au doigt. Autant dire que je n’avais pas vraiment envie de prendre mes responsabilités d’adultes actuellement. J’avais juste envie de retrouver, l’espace d’une soirée, la liberté d’un célibataire, devant un bon film projeter en plein air. Je terminai de relire le script de la pub que j’allais tourner demain avant de partir. Une pub pour les oranges. Encore une. Je les collectionnais. Je savais que les débuts en tant que réalisateur pouvait être compliqué, mais je ne pensais pas que je finirai sur des projets comme ça. Des oranges, putain. Désespéré par ce que je lisais, je décidai de ne pas m’infliger cela plus longtemps et referma mon ordinateur portable avant de choper ma veste ainsi que les clés de ma voiture pour me rendre au lieu du rendez-vous pour les amoureux du cinéma. J’aurai préféré y aller en skateboard, mais le lieu était un peu trop loin pour moi et je n’avais pas envie d’arriver là-bas tremper de sueur. Je montai donc dans ma petite citadine avant de prendre la route. J’étais content d’enfin pouvoir passer une soirée sans embrouilles, sans problèmes, au calme. Une fois sur place, je descendis de ma voiture et m’y adossai. Je sortis une bière de mon coffre et commençai à boire. J’étais bien ici. Je sentais une petite brise me caressait le visage. Enfin du calme. Du moins, c’est ce que je pensais. Quelqu’un vint s’adosser à ma voiture ce qui me tira de mes pensées. « un popcorn ? ». Je me retournai vers la voix inconnue. Je manquai de m’étouffer. Je recrachai la bière que j’avais dans la bouche par surprise. Je ne pouvais croire ce que je voyais. Je devais rêver. Une emmerde de plus. « Sam ?! ». Je posais la question, mais je savais pertinemment que c’était elle. Cela faisait maintenant dix ans que l’on ne s’était pas réellement vus. Dix ans et pourtant elle n’avait pas changé. Toujours aussi… belle. « Qu’est ce tu fiches ici ? » demandai-je toujours sous le choc de la revoir. « T'es pas en Californie, je pensais que t'étais resté là-bas moi. ». Je ne savais pas si j'étais l'homme le plus chanceux du monde ou au contraire, le plus malchanceux. Retomber sur une ancienne amie en plein Boston n'était quand même pas courant. Moi qui avait pensé passer une soirée tranquille, sans aucune fille autour, c’était râpé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



« J’ai lu quelque part que tous les journaux intimes sont écrits par des jeunes filles comme il faut, les plus délurés ont autre chose à faire. Moi j’ai seulement envie de vivre une vie dont je me souviendrai même sans en laisser une trace écrite. »
> messages : 134
> points : 0
> avatar : emma roberts
> crédits : entre deux mondes
> pseudo : ○rose
> âge : 29
♡ statut civil : célibataire.
> études/métiers : actrice. actuellement, elle joue un petit rôle dans une sitcom et dans une pièce de théâtre .. sans public

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: 1/4 (Kyle-Amy-Roxanne-...)

MessageSujet: Re: I can sit + kyle&sam Mar 23 Aoû - 12:32

“ kyle&sam ♦ I can sit ? „
C'était étrange le pouvoir que Kyle avait toujours eu sur moi. Je l'avais aperçu au loin et je n'avais pas réfléchi, j'avais attrapé mon pot de popcorn et j'avais traversée la distance qui me séparait de lui. Sur le moment, je n'avais pas pensé à toutes ses questions qui hantaient mes nuits depuis mon arrivée à Boston. J'avais laissé le temps filé. Je me souviens encore quand j'ai reçu la lettre de la production pour me dire que le tournage était à Boston. Je me souviens du moment, où j'ai décidé de partir et surtout je me souviens avoir dit qu'aller le voir serait la première chose que je ferais une fois arrivée ici. Pourtant, je ne l'avais pas fait et j'y pense tout les jours. Au début, c'était un manque de temps, je débarquais dans cette ville dont je n'avais que des souvenirs d'enfance, je devais me trouver un toit, me trouver des repères et surtout me faire une place. La sitcom n'est pas très regardée c'est vrai, presque personne ne l'a connait mais c'est l'envol de ma carrière, si ça se trouve, c'est grâce à elle que je vais me faire repérer. Enfin c'est surtout beaucoup plus probable qu'on me repère dans la sitcom que dans le théâtre. Il avait fallu que je mette toute mon âme et tout mon coeur dans mon personnage. Puis, il y avait aussi les castings qui prennent beaucoup de temps pour tellement peu de résultat. Enfin bref, je n'avais pas vu le temps passé et pourtant, il était bien passé. J'étais toujours la même, je rêve et j'essaye de me faire une place dans ce monde. Quand j'avais réalisé le temps qui passait la première fois, j'avais réalisé que j'étais une personne horrible. Mon meilleur ami, celui qui sait tout de moi ne savait même pas que je n'étais qu'à quelques rues de lui. J'avais honte et je n'avais pas le courage d'affronter cette honte. Mais entre nous, combien de chance avions nous de nous croiser dans une si grande ville ? C'était le destin qui nous mettait sur le même chemin. C'est surement pour cela que j'avais foncée. Je ne pouvais pas retenir un rire en voyant sa réaction. En même temps, il venait de voir un fantôme. « Je ne pensais pas avoir autant vieillie »  Je ne répondis pas vraiment à sa question, lui offrant un regard moqueur qui voulait tout dire. « Moi qui pensait que tu étais mon plus grand fan, je suis décue ! » Je lui souriais avant de reprendre. « J'ai décroché un rôle dans une sitcom et comme le tournage est à Boston, j'ai abandonné ma famille adoré et mon super job de serveuse pour venir ici. » La famille adoré était bien entendu une marque d'ironie parce que je suis très loin d'être proche de ma famille, enfin de mes parents. Pour ma soeur, c'est différent, c'est plus compliqué. Mais tout cela, Kyle le sait, il l'a toujours su. « Et toi alors, tu dois avoir des milliers de choses à me raconter ? » Je lui souriais. Je ne voulais pas vraiment m'étendre sur ma vie à Boston. Je n'avais pas envie de lui dire que j'étais ici depuis autant de temps. « Déjà, tu restes un amateur de Retour vers le futur, c'est un bon point ! »

©clever love.

_________________

Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! Moi, j’ai Kyle. — jeux d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t197-someone-like-you-sam

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I can sit + kyle&sam Jeu 25 Aoû - 19:51

Je ne la connaissais que trop bien, je savais qu’elle ferait toujours comme si de rien était et qu’elle allait toujours tourner la conversation en blague à deux balles. D’ailleurs c’est ce qu’elle faisait. Le pire c’est que ça marchait, ça me faisait rire malgré les années qui étaient passées. J’aimais toujours autant son humour. Elle savait qu’elle avait des explications à me donner sur le pourquoi du comment elle était à Boston, mais j’avais bien l’impression qu’elle n’en avait que faire. J’essayais de me concentrer pour avoir l’air en colère ou du moins contrarié, mais je n’y arrivais pas. Je n’aimais pas voir qu’elle avait toujours cette même emprise sur moi malgré le temps qui était passé. J’avais l’impression de retourner dans les couloirs du lycée, avant cette putain de soirée. J’avais l’impression que nous n’avions que dix-sept ans et que tout allait bien. Mais non. On en avait dix de plus. Qui aurait pensé qu’on se retrouverai là, dix ans plus tard. Elle continuait ses blagues auxquelles je répondais en rigolant. « Moi, ton plus grand fan, la bonne blague ! Je t’ai jamais aimé, ça tout le monde le sait, non ? » dis-je en lui rendant son sourire moqueur. Je ne pouvais pas m’empêcher de continuer ses blagues. J’ai toujours été comme ça avec elle, je ne pouvais pas lui en vouloir et malgré les kilomètres qui nous séparaient ou même les années, nous retrouvions toujours notre petite complicité d’antan. Je savais bien que je ne pourrai pas toujours lui en vouloir pour cette soirée, elle ne s’en souvenait pas et je n’ai pas voulu lui rappeler. J’étais en parti fautif. Elle m’expliqua finalement sa raison pour être à Boston. Elle avait enfin quitté sa famille, j’étais tellement heureux pour elle, je savais à quel point ça avait dû être un soulagement pour elle. Elle continua cependant sur le ton de la rigolade. « Oh ça j’imagine que ça a dû te briser le cœur, surtout pour ce job de serveuse. Ça va, tu t’en remets ? ». Je rigolais. Au final, je me rendais compte que Sam était exactement ce qu’il me fallait ce soir. Elle n’était pas une emmerde de plus, au contraire même. « Plus sérieusement, j’suis content pour toi ! Ta sœur est venue aussi, je me doute que t’as pas voulu la laisser là-bas, si ? Ça fait combien de temps que t’es ici du coup ? » demandai-je. Je connaissais la situation de mon amie, je l’ai toujours connu, c’est pourquoi j’étais quand même un peu soucieux de sa sœur. Elle me demanda ce que je devenais. La question qui fâche un peu quand même. Devais-je tout lui dire ? Non. Il valait mieux s’en tenir au strict minimum. Ce n’était vraiment pas à mon habitude de mentir à Sam, mais dans ce cas, ce n’était pas un mensonge, c’était juste oublier d’omettre un tout petit détail, celui d’être papa. « Bah écoutes, pas tant que ça en fait hein ! J’ai été diplômé d’Harvard. Aujourd’hui, je suis réalisateur de pub, je sais c’est vraiment pas glorieux mais bon hein, on fait qu’on peut ! Et assistant réalisateur pour certains films. Puis pour le plaisir, je continue la photographie mais dans un cadre plus pro maintenant. Voilà le résumé de ma vie. Ensuite, j’ai Charlie qui est revenue vivre chez moi, mais c’est un détail. ». Un silence s’installa avant qu’elle enchaîne sur le fait que j’avais toujours de très bon goût en terme de films. J’éclatai de rire. « Bien entendu ! Attends tu attendais moins de moi ? Non mais oh ! J’ai toujours eu des goûts exquis en terme de film. Dois-je te rappeler qui a fait ta culture ? C’est plutôt toi que je devrai féliciter pour te montrer ici ! ». La querelle était repartie, comme au bon vieux temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



« J’ai lu quelque part que tous les journaux intimes sont écrits par des jeunes filles comme il faut, les plus délurés ont autre chose à faire. Moi j’ai seulement envie de vivre une vie dont je me souviendrai même sans en laisser une trace écrite. »
> messages : 134
> points : 0
> avatar : emma roberts
> crédits : entre deux mondes
> pseudo : ○rose
> âge : 29
♡ statut civil : célibataire.
> études/métiers : actrice. actuellement, elle joue un petit rôle dans une sitcom et dans une pièce de théâtre .. sans public

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: 1/4 (Kyle-Amy-Roxanne-...)

MessageSujet: Re: I can sit + kyle&sam Mar 30 Aoû - 19:39

“ kyle&sam ♦ I can sit ? „
Quand on demande à un enfant ce qu'il veut faire quand il sera grand, ils choisissent tous des métiers incroyable en se disant que c'est possible. Que rien n'est impossible. Il suffit de le vouloir pour devenir princesse, policier ou dans mon cas actrice. J'ai toujours aimée la comédie et durant de nombreuses années, je dois vous avouer que je pensais que ça serait facile. Je ne suis pas une beauté fatale mais je suis regardable et surtout, je sais jouer de manière crédible et quand on voit certains acteurs encore aujourd'hui, je comprend que j'ai pu croire que ce serait facile. Même sans être la fille de x ou de y. Mais j'avais tort. La réalité, c'est que les réalisateurs veulent vendre leurs projets avec des têtes déjà connues pour attirer le public. Alors, il est difficile de se faire une place au milieu de tout cela.. Je n'arrivais a décrocher que des petits rôles et une partie de moi était un peu honteuse de n'être personne. Mon nom n'est qu'un nom de petite actrice parmi tant d'autres. Même si il faut avouer qu'il m'est déjà arrivé qu'on me reconnaisse, une fois grâce à la sitcom. Je lui donnais un petit coup sur l'épaule à sa remarque. Le pauvre devait aimer au minimum mon travail, enfin je l'espérais parce qu'il en a manger des préparations d'auditions durant nos années lycées. « En faite oui, plutôt très bien même » Être serveuse était sympa à une époque mais ce n'était pas la carrière de rêve, du tout. « Merci » Je baissais la tête à sa remarque. Je ne serais vous dire si c'était plus pour la question sur ma soeur ou celle de la date de mon arrivée. Les deux me faisaient honte. Les deux étaient des sources de regrets. Je laissais échapper un petit soupir avant de relever lentement le regard vers lui, le coeur lourd en pensant à ma pauvre petite soeur que j'avais abandonné. « Tu sais, je ne parle plus vraiment à ma soeur. Je n'ai pas eu les moyens pour l'emmener avec moi avec ici. Et elle m'en veut terriblement, ce que je comprend même si je regrette qu'on ne soit plus comme avant. Elle me manque beaucoup. C'était il y a deux ans..» Je regardais ailleurs, je ne voulais pas voir la déception dans son regard. Je ne voulais pas le blesser, ni qu'il m'en veule de mon silence durant autant de temps. Je repris ensuite pour lui demander ce qu'il était devenu et je m'autorisais à le regarder nouveau. Je l'écoutais me raconter son parcours. Harvard, ça en jette et pourtant malgré ce nom sur son cv et son talent, sa carrière aussi semblait avoir du ml à décoller. « Ah ouais, le temps t'a rendu polyvalent. Profite-en savoir faire plusieurs choses à la fois, c'est pas un truc de mec normalement. » Je lui souriais. J'avais toujours adoré me moquer de lui, gentillement bien entendu. Le silence allait arriver lentement, j'en étais consciente tout comme je savais que j'étais responsable de cette situation. Même si il ne l'avait pas dit, il m'en voulait de mon silence, je le sais. Dans la situation inverse, je lui en aurais voulue. C'est d'ailleurs pour cela que je décidais de ne pas parler de Charlie, elle aussi allait surement m'en vouloir .. « attend ! j'ai toujours aimé les films avec un mec barge dans une vieille bagnole pourrie qui voyage dans le temps » Je fis mine de réfléchir avant de reprendre assez rapidement en riant légèrement. « bon d'accord, c'est à toi que je dois ça .. D'ailleurs, je te rappelle que j'attend toujours pour qu'on aille voir le dernier Aliens.»
©clever love.

_________________

Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! Moi, j’ai Kyle. — jeux d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t197-someone-like-you-sam

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I can sit + kyle&sam

Revenir en haut Aller en bas
 

I can sit + kyle&sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» she looks so perfect standing there ▬ KYLE
» Kyle, when i move you move

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHANA :: ALWAYS HAVE FUN :: some memories :: les rps-