AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you only live once, but if you do it right once is enough (olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Once you had put the pieces back together, even though you may look intact, you were never quite the same as you'd been before the fall.

> messages : 144
> points : 0
> avatar : Rachel McAdams
> crédits : hepburns (avatar)
> pseudo : keep smiling (alexandra)
> autres comptes : Riley Hawkins
> âge : 38
♡ statut civil : Je suis actuellement célibataire, une mère célibataire pour être plus précise. Mais ça va je le vis plutôt bien.
> études/métiers : J'ai réalisé mon rêve et je suis actuellement propriétaire de ma propre boutique de vêtements où je vends mes propres créations. Celle-ci s'appelle About Glamour et est située dans le quartier de Mission Hill.
> adresse : back bay, maison #145
> à savoir sur moi : j'ai une grande famille, deux petits frères et trois petites soeurs + je suis très persévérante, quand j'ai une idée je vais jusqu'au bout de celle-ci + je suis complètement perdue ces derniers temps au niveau sentimental, je ne sais plus ce qu'il faut que je fasse + je suis la plus grande de la famille Rhodes et je protège toujours beaucoup mes frères et soeurs + je déteste cuisiner, je prends très souvent des plats tout fait + je suis très créative et je peux passer des heures à dessiner mes nouvelles idées de vêtements.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: libre

MessageSujet: you only live once, but if you do it right once is enough (olivia) Sam 6 Aoû - 10:45

- Olivia Rhodes -
you only live once, but if you do it right once is enough
PRÉNOM(S) + Olivia NOM + Rhodes ÂGE + 36 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Née le 27 avril 1980 à Boston ORIGINES ET NATIONALITÉ + nationalité américaine, origines américaines et italiennes MÉTIERS/ÉTUDES + propriétaire de sa propre boutique de vêtements SITUATION FINANCIÈRE + aisée ORIENTATION SEXUELLE + hétérosexuelle STATUT CIVIL + mère célibataire. TRAITS DE CARACTÈRE + amusante + à l'écoute + jalouse + têtue + généreuse + sympathique + franche + susceptible GROUPE + Macarons
This is your fairytale

QUE PENSES-TU DE LA VILLE DE BOSTON ? + J'adore la ville de Boston, j'y suis née et j'y ai fondé ma petite entreprise. Aujourd'hui je ne voudrais la quitter pour rien au monde, c'est chez moi quoi.
TA FAMILLE, TU LA DÉCRIRAIS COMMENT ? + Complètement déjantée. J'ai une très grande famille étant donné que j'ai 5 frères et soeurs, je suis l'aînée de la famille. On a toujours été tous très proches, inséparables même. Elle est très importante à mes yeux cette famille.
COMMENT TE VOIS-TU DANS 10 ANS ? + Dans 10 ans, j'espère avoir trouvé un homme avec qui partager ma vie et qui accepterait Noah comme il est. Je me vois mariée, peut-être avec un autre enfant, même si je dois bien avouer que Noah me suffirait aussi.
20 CHOSES À SAVOIR SUR TOI + Lorsque je me réveille le matin, je ne suis en général pas de très bonne humeur, ce n'est qu'après avoir pris une bonne douche et bu un bon café que je deviens souriante et que je suis prête à affronter ma journée + D'ailleurs, je ne peux pas vivre sans une tasse de café le matin, c'est indispensable à mes yeux + Je suis quelqu'un de très positive, j'essaye toujours de voir les choses du bon côté, de ne pas regarder en arrière pour bien avancer, mais ce n'est pas toujours évident + J'ai un rire très communicatif + Je suis quelqu'un de très maniaque, je ne supporte pas que quelque chose ne soit pas rangé à sa place et que mon appartement soit en bordel + Lorsque je regarde un film que ce soit chez moi ou au cinéma, j'aime avoir un bol de popcorn sur les genoux + En parlant de film, je suis aussi quelqu'un d'émotif et il m'arrive donc assez souvent de me mettre à pleurer comme une madeleine devant certains films + J'adore mes frères et soeurs, je ne peux vraiment pas me passer d'eux ! D'ailleurs, je suis presque obligée de prendre de leurs nouvelles tous les jours. + J'ai parfois tendance à paniquer pour rien, je suis du genre assez anxieuse et il m'arrive de ne pas arriver à dormir simplement à cause d'une petite histoire qui me rend nerveuse + En ce moment je suis plutôt sur les nerfs, notamment à cause du retour d'Aidan en ville + Parfois je peux me montrer sans pitié, surtout envers les personnes que je déteste + Je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds, même si je suis du genre gentille avec tout le monde, si on me fait un sale coup je n'hésite pas à rendre + Je suis vraiment fière de mon fils Noah, il est parfait. J'aurais évidemment préféré qu'il puisse grandir avec son père à ses côtés. + Ces derniers temps je me rapproche beaucoup de mon meilleur ami Thayer, Jesse et Ange sont d'ailleurs persuadés qu'il éprouve des sentiments à mon égard + Lorsque je suis nerveuse ou stressée je m'amuse toujours avec mes cheveux ou avec un de mes bracelets + J'aime prendre soin de mon apparence, sans pour autant passer trois heures dans la salle de bain + Je suis prête à tout lorsqu'il s'agit de mes amis et de ma famille, cependant je n'accorde pas hyper facilement ma confiance aux gens.

We all want a happy ending

PRÉNOM/PSEUDO + alexandra, keep smiling ÂGE + 24 ans PAYS + Suisse COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + mystère SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ + personnage inventé FRÉQUENCE DE CONNEXION + tous les jours CRÉDITS + gentle heart (icons) rachelmcadams.tumblr (image principale) hepburns (avatar) LE MOT DE LA FIN + Je vous aiiime

Code:
<pris>rachel mcadams</pris> + olivia rhodes


Dernière édition par Olivia Rhodes le Dim 14 Aoû - 15:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsanstitre.forumgratuit.ch/t67-friends-are-gold-riley-olivia
avatar



Once you had put the pieces back together, even though you may look intact, you were never quite the same as you'd been before the fall.

> messages : 144
> points : 0
> avatar : Rachel McAdams
> crédits : hepburns (avatar)
> pseudo : keep smiling (alexandra)
> autres comptes : Riley Hawkins
> âge : 38
♡ statut civil : Je suis actuellement célibataire, une mère célibataire pour être plus précise. Mais ça va je le vis plutôt bien.
> études/métiers : J'ai réalisé mon rêve et je suis actuellement propriétaire de ma propre boutique de vêtements où je vends mes propres créations. Celle-ci s'appelle About Glamour et est située dans le quartier de Mission Hill.
> adresse : back bay, maison #145
> à savoir sur moi : j'ai une grande famille, deux petits frères et trois petites soeurs + je suis très persévérante, quand j'ai une idée je vais jusqu'au bout de celle-ci + je suis complètement perdue ces derniers temps au niveau sentimental, je ne sais plus ce qu'il faut que je fasse + je suis la plus grande de la famille Rhodes et je protège toujours beaucoup mes frères et soeurs + je déteste cuisiner, je prends très souvent des plats tout fait + je suis très créative et je peux passer des heures à dessiner mes nouvelles idées de vêtements.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: libre

MessageSujet: Re: you only live once, but if you do it right once is enough (olivia) Sam 6 Aoû - 10:45

- Family Business -
you only live once, but if you do it right, once is enough

« Allez Olivia, viens jouer avec nous un moment ! » J’avais tout juste quinze ans et mon petit frère en avait onze. Comme toujours il venait insister dans ma chambre pour que je vienne jouer avec lui et nos autres frères et soeurs. Nous sommes six enfants dans la famille et je suis la plus grande. Pour ma part j’avais certainement passé l’âge de jouer aux jeux auxquels jouaient encore mes frères et sœurs. Et pourtant un immense sourire s’étira sur mon visage lorsque je l’entendis me poser cette question. « J’arrive Jesse, je termine mon dessin et je vous rejoins. » Mon petit frère sauta en l’air tout un prononçant un petit « Ouais ! » de victoire. Je le regardais retourner dans sa chambre tout en rigolant et je reportais mon regard sur mon dessin. Je l’avais déjà ce goût très prononcé pour la mode. J’avais des idées pleins la tête pour de nouveaux modèles et je ne cessais de faire des croquis, de peur d’oublier après mes brillantes idées. Je gardais alors de côté toutes mes idées dans un classeur et je gardais au fond de moi l’espoir qu’un jour j’ouvrirais ma propre boutique de vêtements. Mais pour cela il me faudrait encore faire du chemin, un sacré bout de chemin. Je me levais de ma chaise et je me dirigeais dans la chambre de mon petit frère. Les autres étaient déjà là et ils avaient déjà sortis le jeu auquel ils souhaitaient jouer. « On dirait bien que je n’ai pas trop le choix de jouer à ce jeu ! » Dis-je avec un petit sourire en coin. Ange leva son regard vers moi, elle fit la moue avec l’espoir que je lui pardonne leur choix précipité. « Mais tu verras, c’est vraiment un super jeu, tu vas l’adorer ! Allez viens t’asseoir. » Je m’exécutais immédiatement et en m’asseyant j’approchais ma main de la tête de mon frère pour lui ébouriffer les cheveux. « T’as finis de m’embêter Olivia ? » Je rigolais à nouveau avant de l’attirer dans mes bras pour lui déposer un baiser sur la joue. « Je commence à peine petit frère. » Ange nous regardait tous les deux avec un air légèrement impatient sur le visage. « Bon on commence ce jeu ou bien ? » J’avais parfois l’impression qu’Ange était jalouse de voir la complicité qu’il y avait entre Jesse et moi. Pourtant elle n’avait aucune raison de l’être puisque j’étais vraiment très proche de ma sœur également, comme de tous les autres. En fait, à mes yeux ils étaient les cinq personnes les plus importantes qui puissent exister sur cette terre. Je ne pourrais tout simplement pas imaginer ma vie sans ces cinq-là. Pour moi c’était une évidence, la famille Rhodes était la meilleure famille qui puisse exister.  « Vas-y Ange, on te laisse commencer. » Elle attrapa alors son dé et on commença à jouer. Je ne connaissais absolument pas le jeu, mais je m’habituais aux règles au fur et à mesure que le jeu avançait. Bien évidemment je faisais un sorte de les laisser gagner. J’avais toujours fait ça, parce que ça me faisait plaisir de les voir tout heureux de remporter la partie. « Olivia il faut faire quelque chose là, Jesse va gagner ! » Il affichait un immense sourire et me regarda avec son air malicieux. Je reportais mon regard sur ma petite sœur qui semblait presque désespérée. « T’en fais pas, même si c’est Jesse qui gagne au final je vous offre une glace à tous les cinq. » Etant la plus grande des enfants Rhodes, j’adorais m’occuper d’eux et les emmener un peu partout dans la ville de Boston pour leur faire des petits cadeaux, manger une glace ou que sais-je encore. Et puis ça leur faisait tellement plaisir et pour moi c’était l’occasion de passer un agréable moment avec mon frère et ma sœur.

« Je peux savoir où tu comptes aller comme ça ? » C’était samedi soir et j’étais tranquillement installée devant la télévision dans le salon de mes parents. J’étais aux études et je n’étais pas encore partie de la maison, à mon plus grand regret ! Je devrais être encore un peu patiente, mais dès que j’aurais mon premier salaire je comptais bien foutre le camp d’ici. Non pas que je n’aimais pas ma famille, loin de là, mais j’étais impatiente de prendre mon envol. J’avais toujours dans l’optique d’ouvrir ma propre boutique de vêtements et je sentais que mon but s’approchait de plus en plus. Il allait falloir attendre encore un peu, mais je savais que je finirais par l’avoir. Enfin bref, revenons-en à mon frère qui venait de s’arrêter devant la porte d’entrée et avait glissé ses mains dans ses poches. « J’vais voir quelques copains, c’est tout ! » J’éteignis alors la télévision et je tournais mon regard vers mon frère. Je connaissais trop bien mon frère pour savoir qu’il n’allait pas voir quelques potes. « Quelques copains t’es sûr ? Ce ne serait pas des copains avec des seins et des jolis culs par hasard ? » Il poussa un léger soupir tout en affichant un sourire en coin. Il savait très bien qu’il ne pourrait jamais me mentir à moi. Quoi qu’il puisse dire, je voyais s’il me mentait ou non et puis j’ai toujours aimé le taquiner. C’était même un de mes jeux préférés. « Oui bon ça va, je vais voir une amie ça te va ? » J’haussais les épaules tout en rallumant la télévision. « Du moment que t’utilises des protections, tu fais ce que tu veux ! » Mon sourire s’étira et je vis Jesse secouer la tête du coin de l’œil. « Ce n’est pas parce que je vais voir une amie que je vais lui sauter dessus, tu ne penses vraiment qu’à ça Olivia ! » Je fis mine d’être choquée par sa remarque avant d’éclater de rire. C’était comme un jeu pour nous deux, on se taquinait tout le temps et sur n’importe quel sujet. Mais surtout celui-ci. Je connaissais mon frère comme étant un coureur de jupons et je ne pouvais tout simplement pas m’empêcher de l’embêter avec ça. C’était plus fort que moi. Il n’avait que dix-huit ans et j’en avais vingt-deux. J’avais certainement une plus grande expérience que lui dans ce domaine, après tout moi aussi j’ai profité pendant mes années de lycée et encore aujourd’hui d’ailleurs. On est jeune qu’une fois et je trouvais important de profiter un maximum de sa jeunesse. Mais aujourd’hui j’avais l’envie de me poser, de trouver quelqu’un et de commencer à penser à mon avenir. « Tu sais quoi Jesse ? Tu me rediras demain comment les choses se sont passées et si t’as couché avec tu me paies un resto, compris ? » « Ca marche, prépare ton porte-monnaie parce que c’est toi qui va payer ! » (…) Un sourire satisfait s’étirait sur mon visage alors que je regardais le menu de ce restaurant où Jesse avait choisi de m’emmener. « Tu sais parfois j’oublie à quel point c’est plaisant d’avoir raison ! » Mon frère me tira la langue comme un gamin de huit ans et je rigolais. Je savais que mon frère n’appréciait pas vraiment quand il avait tort, mais d’un autre côté il venait de passer une agréable soirée avec cette fille, alors il avait aussi eu une certaine récompense. « C’était un bon coup au moins ? » Il leva un sourcil avant de reporter son attention sur le menu. « J’ai connu mieux, mais elle s’est donné de la peine. » Ce genre de moment je les trouvais incroyable. Discuter comme ça avec mon frère qui a toujours su me faire rire. C’était le genre de lien qu’on ne voudrait jamais perdre.


La soirée était tout simplement parfaite, j’avais peut-être un peu trop bu, mais je fêtais la fin de mes études. J’avais vingt-quatre ans et j’étais avec un groupe d’amies dans un bar très branché de Boston. Au fil de la soirée, le nombre de personnes qui étaient avec moi diminua petit à petit. Vers la fin de la soirée, je me retrouvais seule au bar sans que je ne comprenne vraiment ce qu’il s’était passé. La plupart de mes amies avaient trouvé un charmant jeune homme chez qui finir la soirée et pour ma part rien du tout. C’en était presque déprimant. Mais alors que je m’apprêtais à payer mon dernier verre et rentrer chez moi un jeune homme vint prendre place à côté de moi. « Alors on s’est faite abandonnée ? » J’affichais un mince sourire tout en déposant de l’argent sur le comptoir. « On dirait bien. Mais je n’allais pas tarder à rentrer de toute façon. » Le jeune homme posa sa main sur l’argent que je venais de poser et me le mit devant le nez avant de poser lui-même son argent. « Oh vous partez déjà ? Je peux me permettre de vous offrir quand même un verre ? » Je regardais quelques secondes le jeune homme, il était craquant. Très craquant, beaucoup trop même. Je ne savais pas si c’était raisonnable pour moi de rester encore là alors qu’il était aussi tard. Et puis d’un autre côté, j’étais en vacances à présent et cela faisait bien trop longtemps qu’un jeune homme n’était pas venu me parler ainsi. Ca me faisait du bien, beaucoup de bien même. Je plongeais mon regard dans le sien et un sourire s’étira sur mes lèvres. « D’accord, mais juste un ! » Le jeune homme afficha un sourire à son tour et me répondit avant de nous commander deux boissons. « Nous verrons bien comment se passe la suite de la soirée ! » Il semblait persuadé que j’allais rester avec lui pour le reste de la soirée et je trouvais cette assurance plutôt attirante. Il semblait savoir ce qu’il voulait et puis il donnait l’air d’être un homme très protecteur. Le genre de choses qui ferait vibrer n’importe quelle fille. J’avais déjà trop bu et je reprenais encore un verre avec lui, peut-être même plus. Je craignais déjà la façon dont la soirée allait se terminer et puis en même temps je ne voulais pas partir. J’étais trop curieuse de connaître l’homme qui se cache derrière ce beau visage mystérieux. « Moi c’est Aidan et toi ? » Il commençait déjà à me tutoyer, chose qui ne me dérangeait absolument pas. A vrai dire je trouvais plutôt bizarre lorsqu’il avait commencé par me vousoyer. « Olivia. » Il hocha doucement la tête et leva son verre en ma direction. « Et bien Olivia, à notre premier verre tous les deux. J’espère que ce ne sera pas le dernier. » Je sentis mes joues s’embraser légèrement et je fis tinter mon verre contre le sien. Il commençait déjà à me draguer et je trouvais ça tout simplement extraordinaire. Ca me faisait un bien fou de voir qu’un homme pouvait réellement s’intéresser à moi. Il restait à savoir à présent s’il me draguait simplement pour coucher avec moi ou bien si c’était pour autre chose. Mais c’est la fin de la soirée qui me fit comprendre qu’il ne cherchait pas simplement à coucher avec moi. J’avais beaucoup trop bu et j’étais totalement vulnérable. Il aurait pu me ramener chez lui et j’aurais finis dans ses bras sans même y réfléchir. Mais Aidan me ramena jusque devant ma porte et me salua en me faisant un baise main. J’avais souris bêtement et je m’étais endormie comme un bébé. Heureuse.

« ANGE, j’ai une super nouvelle à t’annoncer ! » Je venais d’attraper mon portable pour appeler le plus rapidement possible ma petite sœur. Je voulais lui annoncer la nouvelle le plus rapidement possible. Je venais certainement de lui casser l’oreille avec le cri que je venais de faire au téléphone, mais j’étais obligée. C’était une trop bonne nouvelle pour que je garde mon calme. « Ok Olivia calme-toi, j’entends bientôt plus rien ! » Mais je n’arrivais tout simplement pas à me calmer, ma sœur ne pouvait pas le voir mais je sautillais sur place comme une gamine de quatre ans qui attend ses cadeaux de Noël. « Je ne peux pas me calmer, tu ne devineras jamais ce que j’ai à te dire ! » Ma sœur poussa un soupir et un silence s’installa. Elle était certainement entrain de réfléchir à ce qui pouvait me rendre d’aussi bonne humeur. « Alors c’est bon, toi et Aidan vous êtes officiellement ensemble ? » Mon excitation redescendit durant quelques secondes et je lui répondis d’une voix calme. « Comment t’as deviné ? » Ma sœur poussa alors un petit cri. « Aah c’est sérieux ?! C’est super ça, je suis trop contente pour toi grande sœur. Mais tu vas bien devoir me le présenter, j’aimerais bien donner mon approbation. » Je laissais échapper un petit rire. Ma sœur était adorable et je n’osais même pas imaginer ce que les autres allaient dire lorsque je eur annoncerais la nouvelle. Mes frères ne voulaient surtout pas que qui que ce soit face du mal à leurs sœurs adorées et ils allaient certainement vouloir faire passer un interrogatoire à Aidan. Mais ça ne faisait rien, je savais qu’il allait passer le test haut la main car il était sans aucun doute l’homme le plus parfait qui puisse exister. « Les autres sont déjà au courant ? » Ma sœur venait certainement de penser à la même chose que moi au sujet de nos frères, ce qui me fit sourire. Nous n’étions pas sœur pour rien ça c’était certain. « Non je voulais les appeler après toi. Mais je vous le présenterais prochainement, enfin on ne va pas trop précipiter les choses et puis je pense qu’avec vous cinq il risque de prendre peur. Pour une fois que j’ai trouvé un mec parfait, j’aimerais bien qu’il ne parte pas au galop après deux semaines. » Bien évidemment je taquinais ma sœur, comme à mon habitude. Au fond j’étais persuadée qu’Aidan allait tout simplement adorer mes frères et sœurs, en même temps je ne voyais pas comment on pouvait les détester. Et puis si jamais Aidan venait à détester l'un d'entre eux il me paraissait évident que cela voudrait dire qu’il n’est pas fait pour moi. Oui parce que dans ma tête mon homme idéal s’entendrait à merveille avec ma famille, ce n’était pas possible autrement. « Je te promets qu’on fera un sorte de ne pas l’effrayer d’entrée. Mais il faudra bien qu’on lui fasse passer un interrogatoire quand même. On ne laisse pas n’importe qui prendre notre grande sœur hein ! » Les mots d’Ange me firent plaisirs. Cela montrait au moins qu’eux aussi ils essayaient de me protéger et qu’ils s’inquiétaient pour ma vie. Ca me faisait réellement plaisir, mais j’espérais vraiment que cette fois-ci j’étais tombée sur le bon. En tout cas il semblait être parfait, après il restait à voir ce que les choses donneront à la longue. Après tout je ne le connais que depuis quelques semaines et on vient tout juste de se mettre officiellement ensemble. Les choses peuvent changer avec le temps, on ne sait jamais.


« Olivia ramènes ton petit cul sexy par ici. » J’étais dans la cuisine et je terminais de ranger les dernières assiettes qui trainaient dans le lave-vaisselle. Cela faisait maintenant deux ans qu’Aidan et moi formions un couple. J’avais vingt-six ans et j’avais décroché pour le moment un travail dans un magazine de la ville en attendant d’avoir assez d’argent pour ouvrir ma propre boutique. Mais je commençais déjà à préparer le terrain du point de vue de ma clientèle, c’était très important. Et puis avec Aidan on s’était pris un appartement tous les deux depuis peu. Nous filions le parfait amour ensemble et il adorait mon frère et ma sœur. Ce qui était pour moi très important et rassurant. Pour moi c’était certain, j’étais tombée sur le bon. « Qu’est-ce qu’il y a Aidan ? » Je venais de le rejoindre dans le salon, il était assis sur le canapé et regardais la télévision avec un petit sourire en coin. Il leva son magnifique regard vers moi et je croisais les bras, attendant une réponse de sa part. Aidan aimait bien me taquiner et j’étais persuadée qu’il allait encore me faire une de ses nombreuses blagues. « Ta série préférée va commencer dans quelques secondes, je voulais juste que tu ne rates pas le début. » Je laissais échapper un petit rire, persuadée qu’il était entrain de se moquer de moi. Tous les soirs à l’heure de ma série préférée, Aidan trouvait toujours un programme qui l’intéressait plus pour éviter de devoir regarder ma série. Et gentille comme je suis, j’acceptais la plupart du temps de changer de chaîne. Je n’aurais peut-être pas dû accepter autant de fois, mais bon j’enregistrais toujours l’épisode et je le regardais plus tard lorsqu’Aidan était occupé à autre chose. « Et j’imagine que tu as trouvé un autre programme passionnant pour ne pas avoir à regarder ce programme, c’est ça ? » Aidan leva un sourcil et posa sa main à côté de lui pour me faire signe de venir s’asseoir. « Et bien non justement, je pensais que ce soir on pourrait regarder ce que toi tu veux. » Je lançais un regard méfiant vers Aidan, c’était tout de même étonnant et je commençais à me demander s’il n’avait pas une idée derrière la tête. « Tu n’essayes pas de te montrer tout gentil pour que je culpabilise et que j’accepte qu’on regarde autre chose. » Il laissa échapper un soupir et passa sa main derrière mon épaule pour m’attirer dans ses bras. « Tu ne veux pas juste accepter que j’ai décidé de te laisser regarder ta série. Tu me laisses souvent regarder ce que tu veux, alors pour une fois on regarde ce que toi tu veux. Maintenant on se tait et on regarde ! » Je plongeais mon regard dans le sien avec un petit sourire en coin avant de lui déposer un baiser sur la joue. « Merci mon chéri, c’est très gentil. Tu verras ce n’est pas si mal que ça cette série. » Je tournais mon regard vers la télévision et la série débuta. Aidan resta scotché devant la télévision et ne dit pas un seul mot durant tout l’épisode. Je compris très vite que cette série lui plaisait et que je n’aurais peut-être plus besoin de l’enregistrer à chaque fois. Le générique de fin se mit en route et je regardais à nouveau Aidan. « Alors ça t’as plu ? » Il haussa les épaules. « Mouais c’est pas mal. » Je savais qu’il ne voulait pas montrer à quel point il avait apprécié ça pour ne pas me donner entière satisfaction. Mais au fond, je sentais que demain nous pourrions regarder la suite.

Après une longue journée de travail, je rentrais à la maison, complètement lessivée. J’avais 29 ans et cela faisait donc 5 ans qu’Aidan et moi étions ensemble. J’étais vraiment heureuse, en fait je crois qu’il n’y avait pas vraiment de mot pour décrire comment je me sentais avec lui. Mais j’étais encore loin de me douter ce qui allait se passer en arrivant à la maison. J’ouvris la porte de l’appartement et je découvris sur le sol un chemin de pétale de rose. L’appartement était plongé dans l’obscurité, seule quelques bougies éclairaient les pièces. Un mince sourire s’étira sur mon visage et je retirais ma veste et mes chaussures avant d’avancer doucement dans l’appartement. Les pétales me menèrent jusque dans notre salon où je découvris pleins de bougies allumées, deux coupes de champagne et Aidan dans son plus beau costard. Complètement abasourdie par ce spectacle, je m’approchais doucement de mon petit ami qui me regardait avec un immense sourire. « Qu’est-ce qu’il se passe Aidan ? » Celui-ci afficha un petit sourire et me tendit sa main pour me faire asseoir à côté de lui sur le canapé. Il remit en place une mèche de mes cheveux avant de poser un genou sur le sol de notre salon. Surprise, je continuais de le regarder droit dans les yeux. « Il se passe que cela fait 5 ans que nous sommes ensemble, 5 ans que je nage en plein bonheur avec toi. J’ai donc pensé qu’il était temps pour nous de passer à une étape supérieure ! » Je continuais de le regarder droit dans les yeux, bouche bée et Aidan sortit de sa poche une petite boîte noire. « Alors Olivia Rhodes, veux-tu m’épouser ? » Un immense sourire s’étira sur mon visage, je sentis les larmes me monter aux yeux et je ne savais plus où j’en étais. Cette nouvelle me réjouissait tellement que je n’arrivais plus à prononcer le moindre mot. Je regardais la bague que me tendait Aidan, elle était vraiment merveilleuse et puis je regardais à nouveau Aidan pour finir par lui dire. « Oui ! » Je me jetais dans ses bras pour l’embrasser tendrement sur ses lèvres et Aidan me glissa ensuite la magnifique bague à mon doigt. Je n’en revenais pas, Aidan et moi étions fiancés. C’était certainement le plus beau jour de ma vie. (…) « Il a mis un genou à terre ? » Le lendemain j’avais immédiatement pris rendez-vous avec mes frères et soeurs pour leur annoncer la nouvelle. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps et tous les cinq avaient été ravis d’apprendre cette nouvelle. « Bah bien sûr, il a fait les choses en ordre ! » Ange poussa un petit cri de joie alors que je vis Jesse rouler des yeux du coin de l’œil. Ce n’était de toute évidence pas le genre de choses qui l’intéressaient, bien qu’au fond je savais qu’il était très heureux pour moi. « Vous êtes vraiment les pires vous deux. » Je pouffais de rire alors que ma sœur lui fit une petite tape sur l’épaule. « Tu verras le jour où tu viendras avec nous chercher la robe d'Olivia, ce sera génial. » Mon frère écarquilla les yeux avant de me regarder. « Attends sérieusement je vais devoir venir avec toi pour ta robe ? » Je jetais un regard vers Ange avant d’éclater de rire. « Non je te rassure on n’est pas aussi méchante que ça, seulement les filles viendront mais si tu veux venir t’es le bienvenu, comme toi Ryan ! » Je savais bien qu’essayer des robes de mariée n’était pas fait pour les hommes, mais cela m’aurait fait tellement plaisir d’avoir mes frères à mes côtés. Mais en même temps je ne pouvais certainement pas le forcer pour ça. « Je ferais déjà l’effort de mettre mon plus beau costard pour ton mariage, on ne va pas trop pousser non plus. » Je posais ma main sur celle de mon frère tout en lui faisant un clin d’œil. J’étais aux anges, j’allais me marier et je n’en revenais vraiment pas.


Dernière édition par Olivia Rhodes le Dim 14 Aoû - 14:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsanstitre.forumgratuit.ch/t67-friends-are-gold-riley-olivia
avatar



Once you had put the pieces back together, even though you may look intact, you were never quite the same as you'd been before the fall.

> messages : 144
> points : 0
> avatar : Rachel McAdams
> crédits : hepburns (avatar)
> pseudo : keep smiling (alexandra)
> autres comptes : Riley Hawkins
> âge : 38
♡ statut civil : Je suis actuellement célibataire, une mère célibataire pour être plus précise. Mais ça va je le vis plutôt bien.
> études/métiers : J'ai réalisé mon rêve et je suis actuellement propriétaire de ma propre boutique de vêtements où je vends mes propres créations. Celle-ci s'appelle About Glamour et est située dans le quartier de Mission Hill.
> adresse : back bay, maison #145
> à savoir sur moi : j'ai une grande famille, deux petits frères et trois petites soeurs + je suis très persévérante, quand j'ai une idée je vais jusqu'au bout de celle-ci + je suis complètement perdue ces derniers temps au niveau sentimental, je ne sais plus ce qu'il faut que je fasse + je suis la plus grande de la famille Rhodes et je protège toujours beaucoup mes frères et soeurs + je déteste cuisiner, je prends très souvent des plats tout fait + je suis très créative et je peux passer des heures à dessiner mes nouvelles idées de vêtements.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: libre

MessageSujet: Re: you only live once, but if you do it right once is enough (olivia) Sam 6 Aoû - 10:46

- Family Business -
you only live once, but if you do it right, once is enough

« Et bien Madame Rhodes j’ai une excellente nouvelle pour vous, vous n’êtes pas du tout malade. Vous êtes enceinte. » Cela faisait maintenant deux mois qu’Aidan avait fait sa demande et nous étions en plein dans les préparatifs de notre mariage qui devait avoir lieu dans 8 mois et voilà qu’on m’annonçait encore une excellente nouvelle. J’étais enceinte. C’était certainement mon plus grand rêve, avoir un enfant et en plus avec Aidan. Je regardais mon médecin avec un immense sourire sur le visage. « Je suis enceinte, vraiment ? » Le médecin afficha un mince sourire à son tour tout en hochant la tête de haut en bas. « Oui de quasiment un mois. Il faudra attendre le troisième mois pour être vraiment sûr que la grossesse se déroule à merveille, mais vous êtes bel et bien enceinte. » C’était incroyable, je n’en revenais absolument pas. Décidément je ne cessais d’avoir des bonnes nouvelles ces derniers temps et j’avais d’ailleurs vraiment hâte d’annoncer la nouvelle à Aidan. Je ne savais absolument pas comment il allait réagir, mais pour moi c’était évident il finirait par être également très heureux par cette nouvelle. (…) « T’es enceinte ?! » Finalement Aidan n’avait pas pris la nouvelle aussi bien que je n’aurais pu l’imaginer, au contraire il commençait à devenir complètement fou face à tout ça. Il tournait en rond dans notre appartement, se passant la main dans les cheveux, croisant les bras, s’arrêtant pour me regarder et il recommençait à marcher. « Aidan sérieusement, tu ne veux pas t’asseoir tu me donnes le tournis ! » Aidan s’assit quelques secondes sur le canapé et se releva aussitôt. « Non mais attend, c’était pas dans nos plans ça d’avoir un bébé ! Comment… Comment c’est possible en plus ? On devait déjà se marier, on n’avait pas parlé d’un bébé bordel ! » Il haussait de plus en plus le ton et je commençais légèrement à paniquer, il ne semblait apparemment pas du tout prêt à avoir des enfants et ça ne me rassurait absolument pas. « Oui mais le projet d’avoir des enfants serait de toute façon venu après non ? C’est venu un peu plus tôt que prévu, mais c’est une bonne nouvelle tu ne crois pas ? » Aidan se tourna vers moi brusquement et secoua la tête. « Une bonne nouvelle ?! Olivia franchement je ne suis pas prêt d’avoir des enfants, je ne sais même pas si j’en veux. En fait, je ne sais plus ce que je veux. Peut-être qu’on ne devrait même pas se marier. » Je ne m’attendais certainement pas à une remarque de ce genre et je m’approchais de lui délicatement. « Aidan, tu paniques et je comprends totalement, mais là tu commences à dire n’importe quoi. Alors calme-toi, respire un bon coup et réfléchis un petit peu, s’il te plaît. » Mais il ne semblait pas du tout prêt à se calmer. Il tourna son regard vers moi une dernière fois avant d’attraper ses clés de voiture. « Sérieusement Olivia je n’y arriverais pas. » Et il sortit de l’appartement sans me laisser le temps de répliquer. Il se passa trois jours sans que je n’aies aucune nouvelle d’Aidan. Jesse et Ange étaient au courant à présent et ils sont restés chez moi durant ces trois jours, ne me lâchant pas d’une semelle. Et puis le troisième jour je reçu un téléphone d’Aidan, enfin un message sur mon téléphone car je n’étais pas là lorsqu’il a téléphoné. « Je suis désolé Olivia, c’est fini. Je n’y arriverais pas. Fais comme tu veux pour le bébé, mais moi je n’assumerais jamais. » Et il avait raccroché. C’était tout ce que j’avais eu. J’ai eu beau réessayé de l’appeler il n’a jamais décroché. C’était tout, Aidan et moi c’était terminé et j’étais enceinte…

« Je vous présent Noah ! Noah dis bonjour à tous tes tontons et tatas ! » Je laissais échapper un petit rire alors que mes frères et soeurs regardaient le petit bébé que je tenais dans mes bras. La rupture avec Aidan fut très difficile pour moi, mais j’ai finis par la surmonter et j’ai décidé de garder le bébé. Après tout moi j’en voulais de cet enfant et je trouvais tout simplement injuste de ne pas l’assumer. Je n’avais plus eu de nouvelles d’Aidan depuis le jour où il m’a laissé le message sur mon répondeur. Il avait quitté la ville, pour je ne sais où et il ne semblait pas décidé à revenir. J’avais gardé sa bague de fiançailles, accrochée à une chaîne autour de mon cou. Je l’aimais toujours, c’était une évidence, je n’arrivais pas à l’oublier. Et en même temps je le détestais pour tout ce qu’il a pu faire. « En tout cas j’espère que ce gosse ne va pas devenir aussi pénible que toi ! » Mon frère me regardait avec un petit sourire en coin alors que je rigolais à nouveau, j'avais choisi Jesse comme parrain et Ange comme marraine. Depuis qu’Aidan était parti ils ne m’avaient plus laissée seule. C’était là que j’avais encore plus compris l’importance d’avoir une famille. Ils ont tout fait pour que les choses se passent le mieux possible pour moi et voilà où j’en étais aujourd’hui. J’avais un magnifique garçon, je commençais à préparer ma boutique de vêtements et j’avais des frères et soeurs qui ne me laisseront jamais tomber. Quelqu’un frappa à la porte de ma chambre. « Je peux entrer ? » Un immense sourire s’étira sur mon visage lorsque je vis Thayer faire son entrée. Thayer c’était mon meilleur ami depuis l’université environ. Il connaissait toute ma vie dans les moindres détails et il faisait également parti des personnes qui ce sont montrées vraiment très présentes pour moi durant cette épreuve difficile. J’aurais pu le choisir comme parrain également, mais j’avais choisi mon frère et ma sœur, pour ne pas faire de jaloux. « Viens seulement, on allait s’en aller ! On repassera plus tard ma belle ! » Je fis un sourire aux cinq qui me déposèrent chacun un baiser sur le front et sur celui du petit Noah. Ils sortirent ensuite de la pièce et je me retrouvais seule avec Thayer. « Alors comment s’appelle cette adorable petit bébé ? » Je baissais mon regard vers mon fils qui dormait paisiblement dans mes bras, pour le moment et puis je reportais à nouveau mon regard sur celui de mon meilleur ami. « J’ai choisi Noah, je trouve que ça lui va bien ! » Un mince sourire s’étira sur les lèvres de Thayer qui passa délicatement sa main sur le front de mon enfant. « Effectivement c’est un très joli prénom. » « Tu veux le porter un moment ? » Il hocha la tête et tendit ses bras pour prendre mon fils. Je le regardais avec un petit sourire avant de reposer ma tête sur mon coussin. J’étais complètement épuisée, en même temps je venais d’accoucher et autant vous dire que ce n’est pas une mince affaire. Sans m’en rendre compte je m’endormis petit à petit, laissant Noah dans les bras de mon meilleur ami. Je me réveillais environ une heure plus tard, Thayer était toujours là avec Noah dans ses bras. Il dormait toujours à point fermer. « Il est sacrément calme ce bébé dit donc. » Oui pour le moment il était effectivement plutôt calme, mais je ne savais pas encore combien de temps cela allait durer. « Pour le moment oui, il faudra voir ce que ça va donner plus tard. »


« Et bien Noah, on dirait bien que ta nouvelle baby-sitter est arrivée et pile à l’heure en plus. » On venait tout juste de frapper à la porte et j’étais persuadée qu’il s’agissait de Maddie puisqu’elle devait venir garder Noah pour la première fois aujourd’hui. Je tenais mon bébé dans mes bras et le regardait avec un immense sourire avant de me diriger vers la porte d’entrée. Ca n’avait pas été évident de choisir qui allait pouvoir s’occuper de mon bébé pendant que je m’occuperais de terminer ma boutique de vêtements. Et oui j’avais toujours ce projet et je comptais bien le terminer, mais pour que tout se passe à merveille j’avais besoin d’aide pour s’occuper de mon bébé. Bien sûr il y avait mes frères et soeurs et Thayer qui pourraient s’en occuper de temps en temps, mais ils travaillaient aussi et ne pouvaient pas venir n’importe quand. J’ouvris la porte d’entrée et découvrit la petite tête blonde de ma nouvelle baby-sitter. Elle était adorable, je ne la connaissais pas encore très bien mais elle me semblait vraiment parfaite pour ce rôle. « Bonjour Maddie et encore merci d’avoir pu vous libérer ! » Maddie entra et je refermais la porte derrière elle. « Oh mais il n’y a aucun problème, après tout je suis là pour ça ! Alors comment va le petit Noah, t’es prêt à passer la journée avec moi ? » Elle était vraiment parfaite avec les enfants et je vis Noah afficher un sourire. De toute évidence elle lui plaisait à lui aussi. Je déposais un baiser sur le front de mon fils avant de le mettre dans les bras de la baby-sitter. « Alors je viens tout juste de lui donner à manger et j’ai laissé ses jouets vers son berceau. Il adore particulièrement le petit canard si jamais. Quand il se met à pleurer en général ça le calme. Enfin vous découvrirez tout ceci par vous-même et je pense que vous savez parfaitement vous occuper des enfants sans que je ne doive vous faire une théorie. » J’avais parlé à toute vitesse et je me rendais compte que j’étais totalement entrain de paniquer. En fait c’était la première fois que je laissais mon fils à quelqu’un d’inconnu et j’avais vraiment de la peine à m’en séparer. Je regardais la baby-sitter qui posa sa main sur mon épaule. « Je comprends que ce ne soit pas facile de laisser son enfant comme ça à n’importe qui. Mais je vous assure que tout va très bien se passer et puis j’ai votre numéro, si vraiment il y a un gros problème je vous promets de vous téléphoner immédiatement. » Elle me fit un petit sourire qui se voulait rassurant et je laissais échapper un petit rire. « Vous devez vous dire que je suis une mère trop accro à son gamin. » Elle sourit à son tour et secoua la tête tout en regardant Noah. « Non je pense que vous êtes une mère comme toutes les autres. Vous vous inquiétiez pour votre fils, c’est normal. Ce n’est jamais facile de le laisser comme ça, pour toutes les mamans. En fait, j’aurais trouvé plus étrange si jamais vous l’aviez laissé comme ça, sans aucune émotion. » Maddie avait certainement raison, ce n’était facile pour aucune maman de laisser son fils comme ça à une personne qu’on ne connaît à peine. Mais Maddie avait réussi à me rassurer. Je déposais un dernier baiser sur le front de mon fils. « Tu seras sage avec Maddie hein ? » Et puis je relevais mon visage vers ma baby-sitter.
« Encore merci, pour tout. Et je pense qu’on peut se tutoyer. » Maddie hocha la tête et je sortis de mon appartement, laissant mon fils pour la première fois avec une inconnue. C’était difficile, mais tout se déroula à merveille. Petit à petit je compris que je pouvais avoir entièrement confiance en cette fille.

Installée sur une chaise dans un petit café de la ville de Boston, je buvais tranquillement mon café tout en lisant un journal. J’attendais patiemment Thayer qui devait bientôt me rejoindre, il m’avait écrit pour me dire qu’il aurait un peu de retard, mais il ne devrait pas tarder. Quelques secondes plus tard la porte du café s’ouvrit et mon meilleur ami fit son entrée. Il s’approcha immédiatement de moi avec un petit sourire en coin et d’une démarche précipitée. « Excuse-moi pour le retard Olivia, j’ai essayé de faire au plus vite… Comment tu vas ? » J’affichais un mince sourire à l’adresse de mon meilleur ami, il détestait être en retard et avait tendance à beaucoup trop s’excuser lorsque ça lui arrivait. Je déposais délicatement ma main sur la sienne tout en continuant de sourire. « Ne t’en fais pas pour ça Thayer et je vais très bien merci et toi ? » Je retirais ma main et attrapais ma tasse de café. « Ah oui je me suis permise de déjà commander mon café, mais la serveuse arrive. » Thayer prit sa commande et on discuta de tout et de rien pendant quelques minutes. « Et tout se passe bien avec Maddie ? » Maddie était toujours ma baby-sitter, Noah avait un peu grandit à présent et elle se débrouillait toujours aussi bien qu’au départ. J’avais vraiment de la chance, en fait j’avais bien l’impression d’avoir trouvé la perle rare. « Oh oui tout se passe bien, elle a flashé sur mon frère et lui aussi. Ca me fait rire, mais ils vont bien ensemble tous les deux. » Et oui depuis un petit moment maintenant mon frère et Maddie filaient le parfait petit amour tous les deux. C’était adorable et puis en même temps j’espérais que les choses allaient durer, je ne voulais certainement pas qu’il y ait des histoires par après. Je n’étais pas vraiment prête à me séparer de ma baby-sitter en fait. Surtout pas à cause de mon frère. « Ah voilà, ton frère c’est décidé à se mettre en couple avec une fille ! C’est incroyable ça, c’est très bien pour lui. » J’affichais un petit sourire tout en reprenant une gorgée de mon café. Jesse avait longtemps été plutôt instable et ne semblait pas prêt à se poser, en tout cas quand il était jeune, mais à présent il me semblait qu’il commençait à grandir et à se rendre compte de l’importance des femmes et d’avoir une petite amie. « Oui, mais il ne faut pas trop l’embêter avec ce sujet-là, je crois que ça ne lui plaît pas vraiment. J’ai essayé une fois et il n’a pas arrêté de ronchonner. » Je laissais échapper un petit rire et Thayer rigola à son tour. Je ne savais pas ce que je ferais sans mon meilleur ami, il était toujours présent pour moi et il se montrait tellement adorable avec Noah. Il voulait toujours s’en occuper et il était vraiment très présent dans ma vie. Apparemment le fait qu’Aidan m’a plantée avec mon gamin ne lui a vraiment pas plu et il essaye de me montrer que certains hommes ne sont pas comme ça. « Enfin bon et toi alors tu n’as toujours pas trouvé chaussures à ton pied ? » Il haussa les épaules tout en prenant une gorgée de son café. Ce genre de question ne lui plaisait jamais et il évitait toujours d’en parler. Mais c’était mon meilleur ami et j’avais envie de savoir ce qu’il se tramait dans sa vie de ce point de vue-là. Je ne pouvais donc pas m’empêcher de lui poser des questions. « Oh tu sais, rien de bien particulier. Je ne suis pas trop pressé pour le moment, ça viendra quand ça viendra quoi ! » Je décidais de ne pas insister à ce propos, mais quelque chose me disait qu'il me cachait quelque chose.


Il m’aura fallu tout de même pas mal de temps, mais j’avais finis par y arriver, j’avais créé ma propre boutique de vêtements. J’avais dû rassembler une bonne somme d’argent, mais j’avais fini par construire ma boutique « About Glamour » et aujourd’hui j’organisais une fête pour l’ouverture de celle-ci. J’avais 35 ans et pour moi c’était une très grande réussite. Mes frères et soeurs étaient bien évidemment présent et puis il y avait Maddie qui était là également. Elle et mon frère n’étaient plus ensemble depuis un an maintenant, mais ils étaient restés en bon terme, ce qui m’arrangeait vraiment. « Et bien grande sœur, je peux te dire que ta boutique est une véritable réussite et j’espère pour toi que tu vas me réserver quelques-unes de tes plus belles créations. » J’affichais un immense sourire alors que ma sœur faisait tinter son verre de champagne contre le mien. Il y avait du monde et puis tout le monde semblait vraiment ravi, ça me faisait chaud au cœur. « Ouais c’est pas mal. » Ange manqua de s’étrangler avec le champagne lorsqu’elle entendit la phrase de mon frère. « Pas mal ? Tu rigoles, c’est génial. Tu vas vexer Olivia avec tes paroles. » J’éclatais de rire tout en prenant ma sœur par la taille et en posant ma tête sur son épaule. « Ne t’en fais pas petite sœur, j’ai l’habitude des remarques de Jesse, au fond il est émerveillé et presque jaloux du succès de sa sœur mais n’ose pas le dire. » Je fis un clin d’œil à mon frère et Maddie arriva avec Noah qui marchait derrière elle. Je m’approchais alors de mon fils et m’empressais de le prendre dans mes bras. « Salut toi ! Alors t’aimes ce que maman a fait ? » Noah me regarda avec un petit sourire en coin et hocha de la tête. « Oui c’est joli ! » Maddie s’occupait toujours un peu de Noah, mais nettement moins qu’au départ, j’avais un peu plus de temps pour m’occuper de mon fils et je ne voulais surtout pas qu’il ait l’impression que sa mère n’était jamais là pour lui. « Alors elle est où la merveilleuse fille qui a créé cette boutique ? » Thayer venait tout juste d’arriver et il me prit dans ses bras pour me déposer un baiser avant de prendre Noah dans ses bras et de jouer avec lui. Ils disparurent dans la boutique en se courant après et je me retournais vers mon frère et ma sœur qui venaient d’échanger un regard complice. « A quoi vous pensez vous deux ? » Ange afficha un petit sourire innocent et resta silencieuse et puis Jesse finit par me dire. « On pense que Thayer est amoureux de toi. » Surprise j’affichais de gros yeux tout en m’approchant d’eux pour pouvoir en discuter plus doucement. « Amoureux de moi, ça ne va pas la tête ? » « Oh oui ça se voit comme le nez au milieu de la figure, il est tout le temps prêt à tout pour toi et tu devrais voir comme il te regarde. » J’avais oublié que Maddie était également vers nous et je tournais mon regard vers elle en fronçant les sourcils. Même elle avait remarqué ça. Je secouais la tête de droite à gauche. « Non arrêtez de dire des bêtises, c’est pas possible. C’est mon meilleur ami, ça s’arrête-là ! » Je tournais la tête vers Ange qui n’avait toujours rien dit. « J’en sais rien Olivia, ce n’est peut-être pas du tout ça. Mais il y a quand même pas mal de signe qui le montre. » C’est à ce moment-là que Thayer décida de revenir vers nous et personne n’ajouta quoi que ce soit. Cependant cette conversation était sur le point de me travailler pendant très longtemps encore.

C’était vendredi soir et j’étais tranquillement installée devant la télévision. Noah venait tout juste de s’endormir et je n’allais pas tarder à en faire de même, j’étais totalement épuisée par ma semaine. J’avais 36 ans, Noah en avait 7 et ma boutique de vêtements marchait merveilleusement bien. Mais bien évidemment c’était tout de même bien épuisant pour moi de m’occuper de mon fils et de ma boutique en même temps. Cependant, j’adorais ce que je faisais, ce qui rendait les choses bien plus facile. Alors que j’étais sur le point d’éteindre ma télévision, quelqu’un frappa à la porte. Je fronçais les sourcils et alla ouvrir, ne comprenant pas vraiment qui pouvait venir m’embêter à une heure pareille. Je m’approchais de la porte d’entrée et lorsque je découvris qui se trouvait derrière la porte mon cœur rata un battement. Je n’en revenais pas, c’était impossible. Je sentis ma haine remonter d’un seul coup et je restais sans voix face à lui. « Salut Olivia ! » Je secouais la tête pour essayer de reprendre mes esprits et faisais en sorte de bien rester devant la porte d’entrée, je ne voulais certainement pas le laisser entrer. « Tu fous quoi ici Aidan ? » Il se passa la main dans les cheveux, il ne savait pas quoi dire et était gêné, je le savais. Je le connaissais par cœur en même temps. « Je heu… Je suis venu voir mon enfant. » Je ne m’attendais certainement pas à ça et je laissais échapper un petit rire moqueur. Quel culot il avait de se repointer là sept ans plus tard et de demander à le voir. « Tu te moques de moi Aidan ? Tu penses sérieusement que je vais te laisser voir ton fils comme ça, après tout ce temps ? Dégages d’ici, on est très bien sans toi. » J’allais refermer la porte, mais Aidan posa sa main pour m’empêcher de la refermer. « S’il te plaît Olivia, je sais que j’ai merdé, mais laisse-moi au moins du temps pour me faire pardonner. Au moins discuter un peu ? » « Même pas en rêve Aidan, tu t’es cassé et tu m’as laissée seule, je ne veux plus rien avoir à faire avec toi ! Maintenant casse-toi d’ici ! » Je refermais la porte et cette fois-ci Aidan ne la retint pas. Je m’empressais de fermer à clé et je poussais un soupir tout en posant ma main sur mon front. Ce n’était pas possible. Qu’est-ce qu’il fichait ici après tout ce temps ? (…) « T’es sérieuse Olivia ?! » Je poussais un soupir alors que mon frère devenait fou devant moi. Il était passé chez moi car je l’avais appelé pour lui dire que ça n’allait pas très bien. Et comme je m’y attendais la nouvelle le rendait complètement dingue. « Je lui ai dit de ne surtout pas se mêler de notre vie et il est partit. Je ne sais pas ce qu’il fait, pourquoi il revient après autant de temps ? » Jesse continuait de tourner en rond dans mon salon tout en bouillant de l’intérieur. « Si je le choppe cet enfoiré, il n’a pas intérêt à revenir et à foutre la merde dans ta vie. En tout cas dès qu’il revient tu as intérêt à me prévenir sur le champ. Je ne veux plus qu'il t'approche. » Je me rappelle encore comme Jesse avait réagi lorsqu’il avait découvert qu’Aidan n’assumait pas l’enfant. Il était devenu vert de rage, mais alors maintenant qu’il essayait de revenir dans ma vie, c’était encore pire. Pour ma part je ne savais pas quoi penser de tout ça. Est-ce que je devais quand même l’écouter ? Peut-être qu’il avait compris l’énorme connerie qu’il a fait ? Et puis en même temps j’étais certainement beaucoup trop gentille de penser ainsi. Il ne méritait pas mon attention… Bref, encore une fois j’étais complètement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsanstitre.forumgratuit.ch/t67-friends-are-gold-riley-olivia

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you only live once, but if you do it right once is enough (olivia)

Revenir en haut Aller en bas
 

you only live once, but if you do it right once is enough (olivia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SKIN-WLM et Live messenger-PC nouveaux partenaires !
» windows live messenger windows defender
» Windows Live Messenger 2009
» Mezzo Live HD arrive sur Bbox et Mezzo devient gratuit
» [SPECTACLE] How To Train Your Dragon Arena Spectacular live action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHANA :: ONCE UPON A TIME :: nice to meet you :: welcome baby-