AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



> messages : 70
> points : 51
> avatar : Emma Thompson
> crédits : Crom (avatar); tumblr (gifs)
> pseudo : Lulu/Crom
> autres comptes : Marianne Fleming
> âge : 56
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Gérante d'une entreprise logistique.
> adresse : bay Village, maison #208
> à savoir sur moi : Maggie, cinquante-cinq ans, veuve, divorcée, sept enfants, gérante d’une entreprise de logistique, américaine avec des origines anglaises. Un résumé de ma vie ? J’ai perdu ma mère à quatorze ans. Je me suis mariée jeune, à dix-neuf ans, à un homme qui en avait vingt-cinq de plus. Et oui, on s’aimait. Nous avons eu trois enfants, Henry Jr, Sophie et Mary. Quand celle-ci avait un an, mon père est mort, et j’ai hérité de son entreprise. Se retrouver à la tête d’une société telle que celle-ci à vingt-cinq ans, sans la moindre expérience, c’est flippant. Mais je m’en suis sortie. Sauf que quatre ans plus tard, j’ai perdu mon mari. Et croyez moi, là, j’ai souffert. Mon monde s’est écroulé. Mais il fallait rester debout, pour les enfants. Puis je me suis remariée. Et il m’a quitté au bout de quelques mois, me laissant seule à nouveau avec mes enfants, dont le nombre était sur le point de grimper à cinq. J’étais enceinte de jumeaux. Grace et Alexander. Vous pouvez le dire, c’était un connard. Depuis, je suis célibataire. Mais pas chaste, hein, il ne faut pas trop m’en demander. Mais célibataire, oui. Je n’ai plus envie de me lancer dans une relation à long terme. Surtout qu’avec le temps, j’ai réalisé que je n’avais jamais vraiment fait le deuil de mon premier mari. Par contre, j’ai continué à agrandir la famille, en adoptant Mai d’abord, puis Femi. Voilà, en gros, ma vie.

MessageSujet: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Mer 21 Sep - 22:29

- Margaret Kenton -
Maybe I don't take myself so seriously any more.
PRÉNOM(S) + Margaret Béatrice Sarah. On est d’accord, ça fait beaucoup. Mais par pitié, appelez-moi Maggie, simplement. NOM + Kenton. C’est mon nom de jeune fille, j’ai choisi de le reprendre. Mais durant mes deux mariages, j’ai pris les noms de mes maris. Chester pour le premier, Reddin pour le second. ÂGE + Cinquante-cinq ans. Et non, je ne suis pas vieille. Pas encore. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Je suis venue au monde le 16 septembre 1961, à Boston. ORIGINES ET NATIONALITÉ + Je suis née et j’ai grandi à Boston, ce qui fait de moi une américaine. Cependant, ma mère était d’origine anglaise, et cela à grandement marqué mon enfance. MÉTIERS/ÉTUDES + Je me suis mariée très jeune et n’ai pas vraiment fait d’études. Mais ayant hérité assez tôt de l’entreprise de mon père, j’ai du apprendre à les gérer sur le tas. Aujourd’hui, j’en partage la direction avec mon fils aîné, ce qui me permet d’avoir un peu plus de temps pour mes autres activités. SITUATION FINANCIÈRE + Riche. Très riche. Fille unique, j’ai hérité de la fortune de mon père, et mon premier mari m’a laissé une bonne partie de la sienne, le reste étant pour les enfants. Et je possède une entreprise en grande forme. ORIENTATION SEXUELLE + Hétérosexuelle. STATUT CIVIL + Veuve/Divorcée/Célibataire. TRAITS DE CARACTÈRE + Les gens qui me connaissent pensent souvent que j’ai deux personnalités bien distinctes. La première est celle qui est principalement visible au travail. Dans ce cadre, je suis sobre, pas très drôle, très sérieuse et très concentrée, avec pour but principal, l’efficacité. Je n’irais pas jusqu’à me qualifier de cassante, mais je suis plutôt ferme, notamment avec mes employés. Il peut cependant m’arriver, dans un moment d’égarement, de faire une blague, ce qui dans l’ensemble, rend l’ambiance agréable sans pour autant sombrer dans une frivolité peu adaptée au contexte. Généralement, je laisse cette attitude à la porte du bureau. Ma seconde personnalité est bien plus joviale. Je suis, en vérité, excentrique et excitée, j’adore blaguer, je parle tout le temps, bref, tout le contraire quoi. Cette seconde personnalité est en fait ma vraie nature. J’étais déjà comme ça, enfant. Mais les aléas de la vie ont fait que j’ai du m’adapter à certaines fonctions et donc à mater mon côté fougueux dans les moments ou cela s’avérait nécessaire. Voilà pour l’essentiel. J’ajouterais aussi que je suis une personne assez revendicatrice et engagée, notamment pour les droits de la femme, et j’ai un côté têtu et ambitieux qui parfois ne m’attire pas que des amis. GROUPE + Charlotte.
This is your fairytale

QUE PENSES-TU DE LA VILLE DE BOSTON ? + Boston, c’est chez moi. Je suis née ici, j’ai grandi ici, toute ma vie est ici. Je possède une maison en Angleterre, héritage maternel, mais si j’aime y passer des vacances, je ne peux être loin de ma ville trop longtemps. Je finis toujours par déprimer.
TA FAMILLE, TU LA DÉCRIRAIS COMMENT ? + Ma famille, ce sont mes enfants. Mes parents sont morts depuis longtemps et je n’ai jamais eu ni frères et sœurs, ni cousins. Mes deux mariages sont loin derrière moi, donc il ne me reste que ma progéniture. Enfin, « que », c’est une façon de parler, j’ai sept enfants, et si on rajoute conjoints et enfants, on arrivera vite à beaucoup plus. Mais dans l’ensemble, nous sommes tous assez proches, même si nécessairement, la vie nous éloigne toujours un peu. Je n’en ai plus que deux à la maison, à l’heure actuelle.
COMMENT TE VOIS-TU DANS 10 ANS ? + Si je suis toujours en vie, vous voulez dire ? Eh bien, je me vois bien entourée de plein de petits-enfants, qui courent partout, mais pour le reste, à part une cinquantaine de rides en plus, probablement rien de significatif n’aura changé.
20 CHOSES À SAVOIR SUR TOI + Je bois énormément de thé. Héritage de ma mère, je ne peux pas m’en passer. + J’ai commencé des études de littérature, mais j’ai arrêté pour fonder ma famille. Je songe à les reprendre, pour le plaisir. + Je suis une grande fan d’opéra. + Je n’ai jamais connu mes grands-parents. + D’après ma psy, mon désir d’avoir une grande famille vient d’un besoin de compenser la solitude de mon enfance. + Je parle français et allemand presque couramment. + Je me débrouille plutôt bien avec les nouvelles technologies. + Je ne suis pas fan des réseaux sociaux. + Lorsque mon mari m’a quitté, j’ai bien faille sombrer dans le désespoir, seuls mes enfants m’en ont sauvé. + J’espère sincèrement que mes enfants réalisent la chance qu’ils ont eu d’avoir une situation privilégiée. + Je me suis fait un point d’honneur  de contribuer à un certain nombre d’associations caritatives. + Plusieurs causes me tiennent à cœur, pour les quelles je milite activement, à savoir les droits de la femme et la protection de l’environnement. + Jai un chat, un mâle roux que j’ai nommé Crassus. + Je suis croyante, mais pas particulièrement pratiquante. + Ado, j’avais comme ambition de devenir auteur, ou de travailler au moins dans le domaine de la littérature. + Ecrire reste une de mes grandes passions, j’écris souvent de petites histoires, et je tiens régulièrement un journal. + Je lis énormément, également, et ma bibliothèque est assez impressionnante, je n’en suis pas peu fière. + Je pleure devant à peu près la moitié des films que je regarde. + Je ne suis pas particulièrement la mode, mais j’aime beaucoup faire du shopping. Ca aide de pouvoir se le permettre. + Je suis une vraie gourmande, mais chut !

We all want a happy ending

PRÉNOM/PSEUDO + Lulu/Crom. ÂGE + Vingt-trois ans depuis peu. PAYS + France. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + Asher, toujours. SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ + PI. FRÉQUENCE DE CONNEXION + Connexion, tous les jours, activité assez régulière, une à deux fois par semaine en moyenne. CRÉDITS + Crom (avatar), tumblr (gifs) LE MOT DE LA FIN + Ici Marianne, mes amours

Code:
<pris>Emma Thompson</pris> + Maggie Kenton


Dernière édition par Maggie Kenton le Sam 8 Oct - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t497-maggie-you-can-t-imagine-what-satisfaction-can-be-gotten-from-throwing-a-pie-into-someone-s-face#6720
avatar



> messages : 70
> points : 51
> avatar : Emma Thompson
> crédits : Crom (avatar); tumblr (gifs)
> pseudo : Lulu/Crom
> autres comptes : Marianne Fleming
> âge : 56
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Gérante d'une entreprise logistique.
> adresse : bay Village, maison #208
> à savoir sur moi : Maggie, cinquante-cinq ans, veuve, divorcée, sept enfants, gérante d’une entreprise de logistique, américaine avec des origines anglaises. Un résumé de ma vie ? J’ai perdu ma mère à quatorze ans. Je me suis mariée jeune, à dix-neuf ans, à un homme qui en avait vingt-cinq de plus. Et oui, on s’aimait. Nous avons eu trois enfants, Henry Jr, Sophie et Mary. Quand celle-ci avait un an, mon père est mort, et j’ai hérité de son entreprise. Se retrouver à la tête d’une société telle que celle-ci à vingt-cinq ans, sans la moindre expérience, c’est flippant. Mais je m’en suis sortie. Sauf que quatre ans plus tard, j’ai perdu mon mari. Et croyez moi, là, j’ai souffert. Mon monde s’est écroulé. Mais il fallait rester debout, pour les enfants. Puis je me suis remariée. Et il m’a quitté au bout de quelques mois, me laissant seule à nouveau avec mes enfants, dont le nombre était sur le point de grimper à cinq. J’étais enceinte de jumeaux. Grace et Alexander. Vous pouvez le dire, c’était un connard. Depuis, je suis célibataire. Mais pas chaste, hein, il ne faut pas trop m’en demander. Mais célibataire, oui. Je n’ai plus envie de me lancer dans une relation à long terme. Surtout qu’avec le temps, j’ai réalisé que je n’avais jamais vraiment fait le deuil de mon premier mari. Par contre, j’ai continué à agrandir la famille, en adoptant Mai d’abord, puis Femi. Voilà, en gros, ma vie.

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Mer 21 Sep - 22:29

- Family Business -
If you've got to my age, you've probably had your heart broken many times


1975
Des fleurs. Des fleurs à perte de vue. C’est tout ce que je vois. Je n’entends presque rien, juste des chuchotements dans mon dos. C’est une belle journée, un peu venteuse peut-être. Ma robe me colle à la peau. Le noir, ce n’est pas idéal quand il fait chaud. Mais aujourd’hui je n’ai pas le choix. Je n’arrive pas à me concentrer sur les paroles que les gens prononcent, tour à tour, dans le micro. Il y a du monde. Je m’y attendais. La plupart de ce gens, je ne les connais pas. Je ne me sens pas vraiment à ma place. En même temps, je ne me sens pas tellement concernée par ce qui se passe. Je vois, j’entends, mais je n’enregistre pas. Je suis là, mais mon esprit est ailleurs. Avec les anges, sûrement, en tout cas, avec un en particulier. Je ne comprends pas comment toute est arrivé. Ma vie était parfaite, je ne manquais de rien, et surtout pas d’amour. Il y a quelques jours encore, nous avons été faire un pic-nic au bord d’un lac. Qu’est-ce qu’on a ri ! Aujourd’hui, tout est différent. Je me sens vide. Comme si plus rien n’avait de sens, comme si plus rien n’avait d’intérêt. Moi qui parlais tout le temps, je n’ai plus rien à dire. Moi qui riais tout le temps, je ne fais que pleurer. Aujourd’hui, j’ai quatorze ans, et on enterre ma mère.


1980
J’ai peur. Peur de faire un faux pas. Peur de me prendre les pieds dans ma robe. Et si les invités ne viennent pas ? Et si tout n’est pas prêt ? Oh, comme j’aimerais que ma mère soit là, elle aurait su me rassurer. Mais non, je suis seule. Pour l’instant. Mais même l’absence de ma mère, seule ombre concrète au tableau, ne parviendra pas à gâcher cette journée. Ma journée. L’annonce à surpris beaucoup de gens, et même, dans une certaine mesure, moi-même. Il est vrai, je suis jeune, trop jeune disent certains, pour me marier. Mais je suis sûre de mon choix. Je sais que beaucoup de gens sont sceptiques, critiquent, même, parce que notre écart d’âge est important. Mais moi je m’en fiche. Ils disent que c’est mon père qui à tout arrangé. Dans le fond, ce n’est pas faux. Mais ce n’est pas ce genre d’arrangement dont j’aurais été exclue, et j’ai eu mon mot à dire tout au long. Je ne peux pas dire que ma rencontre avec Henry ait été un coup de foudre. Après tout, il avait vingt-cinq ans de plus que moi, et bien qu’encore bien de sa personne, pas particulièrement sexy. Mais je ne sais pas, quelque chose, au fil des discussions, à fini par me plaire et j’ai fini par m’imaginer sans souci faire ma vie avec lui. Je sais que ça paraît étrange, mais je suis certaine de mon choix. Ce que les autres en pense, peu m’importe. Je sais que je peux être heureuse, c’est tout ce qui compte. Aujourd’hui, j’ai dix-neuf ans et je me marie.


1985
Des coups timides à la porte. Deux petites têtes qui dépassent de l’encadrement de l’entrée. Mes deux petits monstres sont tout sages, même si leur impatience est écrite sur leur visage. Ils attendent ce moment depuis si longtemps, même s’il n’en on pas forcément saisi toute l’importance. Ils finissent par entrer, suivis de leur père. Henry finit par se décider et vient jusqu’à mon lit. Sophie le suis. Le lit est trop haut pour eux, mais leur père les fait grimper. Nous voilà tous réunis, c’est le moment pour mes grands de rencontrer leur petite sœur. Celle-ci, d’ailleurs, s’agite, comme si elle avait senti leur présence. Henry est curieux, il pose plein de question, caresse la joue de Mary, lui prend la main. Celle-ci à l’air parfaitement heureuse de l’attention que lui porte son grand frère. Sophie, elle, a l’air moins enthousiaste. Il est vrai qu’elle n’a que deux ans, c’est sûrement assez déconcertant pour elle. D’autant plus qu’elle n’avait jamais mis les pieds dans un hôpital avant. Mais avec nos encouragements, elle fini par s’approcher un peu. Elle imite son frère, un peu maladroitement, mais elle semble comprendre un peu mieux ce qu’il se passe. Et c’est là, entourée de mes enfants et de mon mari que je réalise à quel point je suis heureuse. Aujourd’hui j’ai vingt-quatre ans, et j’ai la plus belle famille du monde.


1986
Ma vie vient de basculer à nouveau. Cette fois, je ne peux pas dire que je ne m’y attendais pas. Cela faisait plusieurs mois qu’il était malade, et les médecins n’étaient pas très optimistes. Je n’étais pas si proche de lui que ça, en fait. Je l’aimais, évidemment, mais il était toujours très occupé, je ne le voyais pas beaucoup. Je sais qu’il m’aimait et qu’il voulait ce qu’il y avait de mieux pour moi, et à mes yeux, c’est l’essentiel. Alors sa mort, si elle n’est pas un choc, me fait mal quand même. J’ai beau avoir ma propre famille, ça fait un vide. De savoir que je n’ai plus personne de ma jeunesse. C’est comme dire au revoir définitivement à mon enfance, que j’ai pourtant laissé derrière moi depuis longtemps. Mais en vérité, ce n’est pas le deuil en lui-même qui vient de changer mon existence. Ce sont ses conséquences. L’héritage. J’ai toujours su que j’hériterais de sa fortune, j’étais après tout son unique enfant. Mais je n’avais jamais vraiment réalisé que toute son entreprise me reviendrai aussi. Et là, ça m’effraye déjà plus. Je n’ai pas la moindre notion de gestion, je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas si je suis capable de prendre en charge une telle affaire. Après tout, je suis jeune et expérimentée, avec des enfants en bas âge. Serais-je capable de faire tourner une société tout en gérant ma famille ? Arriverais-je à apprendre les rudiments de l’administration suffisamment rapidement pour ne pas envoyer la firme s’écraser au sol ? Ou devrais-je abandonner l’idée ? La vendre ? Non, je sais qu’il y a mis toute son âme, je ne peux pas le décevoir. J’en suis capable. J’y arriverais. Pour lui. Aujourd’hui, j’ai vingt-six ans, j’ai perdu mon père.


1990
J’en ai assez des enterrements. En quinze ans, j’ai assisté aux funérailles de trois des plus importantes personnes de ma vie. Et je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est injuste. Il n’avait que cinquante-quatre ans, il aurait pu vivre encore longtemps. Voir ses enfants grandir. Connaître ses petits enfants. Et qu’est-ce que je vais devenir, moi. Seule avec nos trois enfants. Qui ne comprennent pas pourquoi papa ne viendra plus leur dire bonne nuit, ne jouera plus avec eux, ne les emmènera plus au zoo. Comment puis-je seulement le leur expliquer ? Je ne sais plus quoi faire. Ils ont tous pris la nouvelle ne manière si différente. Henry est resté digne. Je crois qu’il s’en doutait, je ne sais pas comment. Il m’a aidé à réconforter ses sœurs. Mais je sais que ça l’affecte beaucoup. Sophie refuse simplement d’accepter. Elle passe son temps dans l’entrée, à regarder la porte, comme si elle s’attendait à ce qu’à chaque instant, son père arrive. Mary a pleuré, parce qu’elle a compris que quelque chose de grave c’était passé. Mais elle ne réalise pas encore pleinement ce de quoi il s’agit. Le concept est encore trop flou pour elle. Du coin de l’œil, je les regarde. Ils sont si braves. Ils ont tous les trois prononcé quelques paroles en sa mémoire, et mes larmes n’ont fait que redoubler. Je suis si fière d’eux. Et je suis sûre que d’où qu’il soit, il l’est aussi. Aujourd’hui, j’ai vingt-neuf ans, et je suis veuve.


1992
La robe blanche. Les fleurs. La musique. Tout ça me semble presque familier. J’ai moins peur que la première fois. Je ne suis pas aussi fébrile. Mais je suis moins excité aussi. J’ai quelque part au fond comme un drôle de sentiment. Comme si je n’étais pas totalement certaine de faire le bon choix. Pourtant, je n’ai pas de raison de douter. Cela fait un an que j’ai rencontré James. On a le même âge, beaucoup de points communs, il me fait rire … Et il est arrivé à un moment où j’en avais besoin. L’essentiel de mon deuil était fait, même si je sais pertinemment qu’Henry restera toujours dans mon cœur, j’étais prête à tourner la page. J’avais besoin de compagnie, et il était là. Les enfants l’aiment beaucoup, ils sont ravis d’avoir une présence masculine à la maison. Nous sommes ensemble depuis plusieurs mois déjà, et s’il est vrai que c’est peut-être tôt pour se marier, je n’ai pas hésité une seconde avant de dire oui. Henry est fier comme un paon dans son bel habit, et mes princesses sont splendides dans leurs robes, leurs fleurs à la main. Et James qui m’attend au bout de l’allée, l’air d’être l’homme le plus heureux du monde. Aujourd’hui, j’ai trente et un ans, et je me remarie.


1993
Je me disais aussi, que c’était trop beau pour être vrai. Et moi j’ai été assez stupide pour y croire. Je pensais vraiment que j’aurais une nouvelle chance, que peut-être je finirais ma vie avec lui, que mes enfants auraient un père. Mais non. Au bout de huit mois, monsieur à déjà abandonné. Il a rencontré quelqu’un. La belle affaire. Je crois qu’il n’a pas compris ce à quoi il s’engageait quand il s’est marié. C’est pas comme ça que ça se passe. Le but c’est de tout faire pour que ça marche, et pas de se laisser distraire à la première occasion venue. En plus, tout allait bien. Peut-être est-ce cela mon erreur. J’avais l’impression que tout allait bien, alors que peut-être que ce n’étais pas le cas. Mais pourquoi ne pas en parler dans ce cas ? Non non, c’est mieux de quitter femme et enfants pour la première gourdasse qui passe par là. Ah oui, parce que détail, non seulement mes trois grands le considèrent comme leur deuxième père, mais en plus de ça je suis enceinte jusqu’aux oreilles. De jumeaux. Mais non, monsieur n’est pas près à assumer, il préfère en rester là. Parce qu’en plus, il m’a dit tout ça par lettre. Pas en face, non. Aucun courage, aucune volonté de se battre. Aucune morale. Je suis certaine qu’il nous aura tous oublié d’ici trois mois. Il ne se souviendra même plus qu’il a des enfants. Pathétique. Moi qui pensais avoir déjà assez souffert dans ma vie. Aujourd’hui, j’ai trente-deux ans, et je divorce.


1993
Nous y voilà. Moi qui voulais une grande famille, je suis servie. Cinq enfants tout de même. Mais dans mes rêves, leur père était présent. Dans les faits, je suis seule. Et croyez moi, j’en ai peut-être pas l’air, mais je suis terrifiée à l’idée de devoir gérer cinq enfants seule. Ne vous méprenez pas, je ne regrette rien. Et dans le fond, je sais que je peux le faire. Mais avouez que c’est flippant. Surtout avec des jumeaux. Cependant, il me suffit de regarder leurs petites bouilles ravies pour que toutes mes peurs fondent comme de la glace au soleil. Il me suffit de voir mes aînés jouer avec eux pour que mon cœur fasse de même. Grace et Alexander sont si différents des trois autres au même âge, et pourtant j’ai l’impression de les revoir bébés. Et je suis heureuse de voir que tous semblent bien s’entendre, malgré la colère que tout le monde ressent envers le père des jumeaux. Je n’ai plus jamais eu de nouvelles de lui. Si j’avais su ou le joindre, je l’aurais peut-être averti de la naissance de ses enfants, pour le mettre face à son comportement, ou juste dans l’espoir que mes petits connaissent un jour leur père, aussi détestable qu’il soit. Mais je n’ai pas son adresse. Alors si un jour il veut savoir, il se débrouillera, il sait où j’habite. Mais si je pouvais ne plus jamais le croiser … Je crois que dans le fond, mes enfants et moi, nous sommes mieux sans lui. Aujourd’hui, j’ai trente-deux ans, et cinq enfants.


2005
J’avais oublié à quel point s’était excitant. Accueillir un nouveau membre dans la famille. Je vous rassure tout de suite, je ne me suis pas remarié, ni ai eu d’autres enfants. Enfin, pas comme ça. Il y a trois ans, j’ai pris la décision d’adopter. Parce que mon rêve d’une grande famille était toujours là, parce que j’avais quarante ans, que mes enfants grandissaient, et que j’avais encore envie de pouponner. Alors, quelle meilleure solution que de donner une famille à un petit être qui n’en avait plus. C’est donc comme ça qu’il y a trois ans, Mai est venue s’ajouter à la fratrie. Elle avait a peine dix mois, et venait du Vietnam. Elle a quatre ans aujourd’hui, et s’est parfaitement intégrée à la famille. Elle est absolument adorable. Et me voilà donc, trois ans plus tard, à répéter l’expérience. Ce sera la dernière fois, je pense, je commence à me faire vieille. Cette fois ci, je ne pouponnerais pas, puisque mon nouveau fils à déjà six ans. Il vient du Nigéria, s’appelle Femi et ne comprends pas trop ce qu’il lui arrive. Il ne parle pas un mot d’anglais, mais je suis certaine qu’il parviendra à vite s’intégrer à la famille. Les grands y veilleront. Et moi, je l’aime déjà comme mon fils. Aujourd’hui, j’ai quarante-quatre ans, et sept enfants.


2016
La maison me paraît presque vide. Presque tous mes enfants sont partis, seuls les deux derniers sont toujours là. Les trois grands ont fini leurs études, ils se sont lancés dans la vie. Ils me manquent, mais je suis extrêmement fière d’eux. Et je les appelle tout le temps, ils doivent en avoir marre de moi. Les jumeaux sont partis pour leurs études. Je me fais encore du souci pour eux, même si je sais parfaitement qu’ils sont tout à fait en mesure de se débrouiller. Mais que voulez vous, une mère ne cesse jamais vraiment de s’inquiéter. Heureusement pour moi, les deux derniers sont encore là, sinon je me sentirais bien seule. J’appréhende déjà le jour où eux aussi volerons de leur propres ailes. Je sais que j’aurais suffisamment à faire pour ne pas m’ennuyer, mais ça sera bizarre tout de même. Quand on y pense, cela fait trente-cinq ans que je suis entourée d’enfants, forcément ça fera vide. La vie n’a pas toujours été facile, nous avons eu notre lot de peines, mais vous savez quoi. Je ne regrette rien. Aujourd’hui, j’ai cinquante-cinq ans, et je suis heureuse.



Dernière édition par Maggie Kenton le Mer 21 Sep - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t497-maggie-you-can-t-imagine-what-satisfaction-can-be-gotten-from-throwing-a-pie-into-someone-s-face#6720
avatar



On a deux vies et la deuxième commence le jour ou l'on se rend compte qu'on en a qu'une.
> messages : 37
> points : 35
> avatar : Keanu Reeves
> crédits : MishMish
> pseudo : Kean
> autres comptes : Adalynn
> âge : 50
♡ statut civil : Marié à la femme de ma vie. Cette dernière me croit mort. Père de quatre magnifiques enfants.
> études/métiers : Militaire
> adresse : Allston Appartement 015 1er étage
> à savoir sur moi : Norma-Jean est mon âme soeur - Mes enfants sont ma raison de vivre en plus de ma femme. - Je suis allergique aux fruits de mer. - Je déteste le thé. - J'aime jouer de la guitare, je suis d'ailleurs plutôt doué. - Je suis censé être mort depuis cinq ans.

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Mer 21 Sep - 22:33

Rebienvenue  

Emma Thompson, je voue un véritable culte à cette femme, très bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal.
> messages : 131
> points : 0
> avatar : Nina Dobrev
> crédits : @xMcFlurry, fydobreva
> pseudo : MishMish
> autres comptes : + Norma-Jean Allen (Sandra Bullock)
♡ statut civil : Encore mariée actuellement, mais la procédure de divorce va bientôt se mettre en route.
> études/métiers : J'ai suivi la lignée familiale en devenant une tireuse d'élite réputée. Simplement cette blessure a changé ma vie, je suis à présent pompier volontaire et secouriste.
> à savoir sur moi : Une enfant dans un coeur de femme, elle croit encore à la paix dans le monde. (+) Malgré son apparence fragile et froide, c’est une jeune femme forte et ambitieuse. (+) Adolescente, elle est tombée dans la boulimie, ne se trouvant pas assez belle aux yeux des autres. (+) Possède souvent ce côté péjoratif lorsqu’elle parle d’elle. (+) N’a jamais été très école, elle est entrée dès sa majorité dans la vie active. (+) Est marié depuis plusieurs années, mais ne sait plus où elle en est. (+) Passe plusieurs heures par semaine en tant que bénévole dans un refuge. (+) Se met souvent à rêver ce qu’aurait été sa vie si son compte en banque était rempli. (+) Affectionne particulièrement les Oreos et toutes ces sucreries. (+) Peut se montrer comme un homme avec une bière devant un match de basket. (+) Est une jeune femme sportive (+) etc...

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Mer 21 Sep - 23:10

Je te le redis, ce choix est juste
Bon courage pour cette nouvelle fiche.

_________________
Because everything's changing
It started out as a feeling which then grew into a hope. Which then turned into a quiet thought. Which then turned into a quiet word and then that word grew louder and louder. 'Til it was a battle cry, I'll come back. When you call me, no need to say goodbye. ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t153-la-vie-est-vraiment-simple-mais-nous-insistons-a-la-rendre-compliquee-rebecca
avatar



> messages : 40
> points : 15
> avatar : Emma Stone
> crédits : Skattered (avatar)
> pseudo : Luxette
> âge : 29
♡ statut civil : Célibataire depuis peu. Depuis sa rupture avec Aidan, elle a eu quelques relations sans lendemain. Au fond, elle ne s'est jamais remise de cette rupture, et elle a du mal à s'attacher à un autre homme. Son retour à Boston est sans doute du à lui, il faut l'avouer.
> études/métiers : Ancienne assistante d'un correspondant à Washington de qui elle s'est éprise, elle s'est reconvertie dans l'écriture et est devenue une écrivain à succès. D'ailleurs, son premier roman va être adapté au cinéma.
> à savoir sur moi : aidan + river + ...

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp:

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Jeu 22 Sep - 7:42

Bienvenue dans le coin avec ce superbe choix

_________________
We used to be in love

   
Aucun être humain ne peut être heureux s'il n'a pas d'illusions. Les illusions sont aussi nécessaires a notre bonheur que la réalité.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t490-laurelie-i-can-live-underwater#6578
avatar



I can't believe you let me down, but the proof is in the way it hurts.

> messages : 593
> points : 20
> avatar : blanca suarez
> crédits : avatar ©belikovs
> pseudo : the mad hatter
> autres comptes : nys hawkins
> âge : 26
♡ statut civil : mariée en fuite

> études/métiers : interne en chirurgie
> adresse : east boston #214
> à savoir sur moi : je suis en ville depuis 3 mois + j'ai un grand frère + je suis en ville pour avoir un nouveau départ + je ne veux plus entendre parler de mariage et d’amour + j’ai perdu ma mère quand j’avais 7 ans + mon père a eu des gros ennuis de santé + j’ai accepté d’épouser un étranger pour qu’il ait le droit de vivre en Amérique en échange d’une grosse somme d’argent pour aider mon père + mon père s’est remarié et j’ai une demi-sœur quelque part dans la région + je ne connais presque personne en ville + j’ai déménagé pour m’éloigner de mon mari et des mensonges + j’ai prétendu à tout le monde que j’avais épousé Liam pour de vrai + j’ai de la peine à m’attacher aux gens + je suis très secrète + je vis en colocation dans le plus bel appartement du monde parce que je n'ai pas les moyens d'avoir mon propre appartement.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: oui – mpottez-moi

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Jeu 22 Sep - 12:47

- Tu es validé(e) -
bienvenue sur ohana
T'as été tellement rapide que j'ai même pas pu te souhaiter bonne chance pour ta fiche

Te voilà enfin validé, tu peux à présent commencer à faire évoluer ton personnage dans la belle ville de Boston entouré de ses amis et de sa famille. Avant de te laisser rp comme un dingue sur le forum, il serait important de vérifier dans le bottin que ta célébrité a bien été recensée. Il est également très important que tu complètes entièrement ton profil, n'oublies pas de remplir la date de naissance de ton personnage et de remplir les liens vers ta fiche de présentation et ta fiche de liens. Une fois cela fait, tu vas pouvoir aller faire une demande pour un logement et un métier, il faut bien que ton personnage gagne sa vie et vive sous un toit. Ensuite, tu auras la possibilité de créer la fiche de liens de ton personnage pour qu'il se fasse des amis, mais également un scénario ou pré-lien, selon ce que tu préfères. Tu pourras ensuite rp sur ohana comme bon te semble, n'oublies pas que tu peux rechercher des partenaire de rp et tu as également la possibilité de faire des rps en anglais. Finalement, la dernière chose à ne pas oublier sur el forum, c'est le système de points, n'oublies pas de venir réclamer les points qui ne sont pas ajouter automatiquement.

Voilà, c'est tout. Il ne nous reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu sur Ohana et n'oublies pas que l'équipe administrative est à ta disposition si besoin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t80-gwen-the-angel-on-my-shoulder-is-haunting-me-tonight
avatar



> messages : 268
> points : 0
> avatar : Zac Efron
> crédits : Aerie
> pseudo : Untitled.
> âge : 31
♡ statut civil : père célibataire. Abandonné par la mère de son enfant à la naissance de celui-ci. Fait tout pour être un bon père.
> études/métiers : garde du corps pour diverses personnes ayant besoin de protection. J'espère que ce nouveau job rapportera mieux et me permettra d'avoir une maison pour mon fils. Le risque : Je ne sais pas qui je protège ni s'ils sont honnête ou non...
> adresse : appartement #103 à Downtown
> à savoir sur moi : Il a un frère, Matt, avec qui il n'a plus de contact depuis plusieurs années après une altercation au sujet de sasha, l'ancienne copine de Naël △ Il ne parle plus à son père depuis plus de 10 ans mais il a gardé un vague contact avec sa mère △ Il a une soeur dont il est très proche et qui garde de temps à autre Ryan △ Ryan est le fils unique que Naël a eu avec Sasha △ Sasha, l'amour de sa vie, est partie peu de temps après la naissance de Ryan et il ne l'a jamais revu.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: Open

MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face Jeu 22 Sep - 14:34

Re Bienvenue

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t406-nael

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face

Revenir en haut Aller en bas
 

Maggie ♥ You can't imagine what satisfaction can be gotten from throwing a pie into someone's face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» satisfaction de laurent
» Sondage de satisfaction ADSL BBox
» Am I a cherry ?
» Le 1er doublé de la relation client: Bouygues Telecom Numéro 1
» Baromètre FAI de l'UFC : période difficile pour Bouygues Telecom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHANA :: ONCE UPON A TIME :: nice to meet you :: welcome baby-