AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm a nightmare dressed like a daydream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



> messages : 56
> points : 10
> avatar : Nicolas Simoes
> crédits : ©Schizophrenic
> pseudo : V.
> autres comptes : Asher.
> âge : 28
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Etudes de médecine. Actuellement médecin-assistant dans un hôpital psychiatrique.
> adresse : Roxbury, appartement #25

MessageSujet: I'm a nightmare dressed like a daydream Mar 6 Sep - 18:28

- River Guillaume McLean -
citation de votre choix
PRÉNOM(S) + River Guillaume. Dès ma naissance, mon père a traité ma mère de folle, à cause du nom qu’elle avait choisi et qu’elle défendait bec et ongles. Il ne voulait pas d’un tel prénom pour moi, lui répétant continuellement que je n’arriverais à rien dans la vie. Qu’il allait m’empêcher d’avancer. D’ailleurs, il n’a jamais daigné le prononcer, m’appelant qu’avec mon deuxième prénom, Guillaume, qu’il m’avait donné. Pour ma part, il me convient parfaitement. Il sort de l’ordinaire, et je ne dois pas le partager avec des milliers de gens, à en devenir presque barbant.  NOM + MacLean. ÂGE + Le quart de siècle, vingt-cinq ans. Vingt-six ans sous peu. La vie qui suit son cours, de plus en plus rapidement. La jeunesse qui s’éloigne. La vraie vie d’adulte qui se rapproche. Je ne suis qu’à moitié prêt à devoir l’affronter. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + Je suis né le 16 octobre, au Massachusetts General Hospital, à Boston.  ORIGINES ET NATIONALITÉ + Américaine, de plusieurs générations. Mais comme mon père aime me le répéter, j’ai aussi d’anciennes origines françaises. Ce qui explique mon deuxième prénom.   MÉTIERS/ÉTUDES + Je viens tout juste de finir mon cursus universitaire. Tout jeune diplômé. Mais pour moi, ça ne s’arrête pas là. Ayant choisi le cursus de médecine, je dois encore faire mes preuves, avant d’obtenir ce fameux titre tant recherché. Je viens de début mon internat à l’hôpital psychiatrique de Boston, ayant décidé de me spécialiser dans cette branche. Médecin-assistant donc.  SITUATION FINANCIÈRE + Ni plus, ni moins. Je dois bien l’avouer, les études paient, et même si je suis encore en quelque sorte en formation, je suis mieux payé que certains. Certes, je dois rembourser l’Université, mais même avec cela, je ne croule pas sous les dettes. Et il est hors de question que je demande de l’aide à ma famille. Plutôt mourir.   ORIENTATION SEXUELLE + La peau soyeuse, les douces courbes féminines. Il n’y a que cela qui compte.   STATUT CIVIL + Célibataire, ayant des aventures passagères, comme tout jeune. Je profite le temps que je le peux encore. Je ne me vois pas encore marié et père de famille. Le travail me prend déjà tout mon temps.  TRAITS DE CARACTÈRE + A l’écoute – ambitieux – artistique – attachant – charismatique – combatif – complice – consciencieux – courageux – créatif – curieux – débrouillard – diplomate – discret – disponible – doux – drôle – empathique – loyal – mature – observateur – protecteur – réaliste – sincère – tendre – timide – borné – casse-cou – compliqué – cynique – fier – froid – hautain – impatient – indomptable – jaloux – lunatique – mystérieux – râleur – rancunier – rebelle. GROUPE + Charlotte.
This is your fairytale

QUE PENSES-TU DE LA VILLE DE BOSTON ? + Je pourrais dire que c’est une ville comme une autre. Mais non. Boston est ma ville natale. J’ai grandi avec elle. Je suis à elle. Je ne pourrais pas vraiment dire concrètement ce que je pense. J’y ai trop d’attache pour que je sois impartial. Je dirais juste que je m’y sens très bien, que je ne compte pas la quitter de sitôt, et encore, il faudra certainement user de la force, que je connais tous ses recoins – qui me permettent de méditer sur la vie, sur moi-même, de rester tranquille, de m’évader –, tous ses secrets, et vice-versa. Dans cette ville j’y ai connu mes premières joies, mes déceptions, mes chagrins d’amour. Tout. Et surtout, les quatre cents coups d’adolescent en pleine recherche. Et malgré tout, elle a toujours été là. A me soutenir. Même si, j’en ai bien conscience, ça ne reste qu’une ville, avec ses gratte-ciels, son béton à tout va, ses habitants, et son fameux métro – boulot – dodo.

TA FAMILLE, TU LA DÉCRIRAIS COMMENT ? + Quelle famille ? La première, ou ma mère m’a lâchement abandonné en mettant fin à ses jours, par la faute de mon connard de père ? Ou la nouvelle ? Avec me nouvelle belle-mère et mes demi-frères / sœurs ? Depuis mes onze ans, et le jour où j’ai décidé de ne plus considérer mon père comme tel, mais juste quelqu’un qui a su placer ses spermatozoïdes, je me considère sans famille. Je me suffis à moi-même, et je le vis très bien. Plutôt être seul que mal accompagné, et bien là, c’est la même chose. Alors oui, j’ai dû rongé mon frein, serrer les poings et vivre avec, mais c’était par obligation. Pas par volonté. Je n’aurais donc aucun mot pour décrire ma famille, qu’elle soit naturelle ou recomposée. La définition de ce mot et moi, ça fait deux.

COMMENT TE VOIS-TU DANS 10 ANS ? + Bien conservé, riche, de jolies blondes à mes côtés ? Non sérieusement, je n’y ai pas vraiment réfléchi. Je vis plutôt au jour le jour. Dans dix ans, je me verrais toujours dans le même domaine, peut-être même avec une promotion, être devenu psychiatre, à moins de m’orienter dans une autre spécialisation. C’est encore trop tôt pour le dire. M’enfin, un travail confortable, que j’aime. De l’argent de côté, pour vivre la moindre et c’est tout. Une famille ? Je ne sais pas. Je dois avoir encore trop peur de devenir comme mon père pour me projeter avec femme et enfants. Seul le temps nous le dira.

20 CHOSES À SAVOIR SUR TOI + 001. Je suis né un seize octobre, à Boston. 002. Je suis fils unique. Mon père voulait une deuxième enfant, environ une année après ma naissance, mais ma mère, elle, ne se sentait pas encore prête. Ce n’est que maintenant, à vingt-cinq ans, que je me dis qu’elle ne sait jamais réellement remise du baby-blues. 003. Je n’eus plus aucun contact avec mon père, ne le voyant que très rarement, me jetant dans ses bras dès que l’occasion se présentait. Il restait froid. De marbre. J’étais encore trop jeune pour comprendre la situation. 004. Quelques mois plus tard, je découvris ma mère, étendue sur son lit. Morte. Les veines tranchées. Elle avait décidé de quitter la partie. Ce n’est que plus tard que j’appris tous ses problèmes psychologiques, qu’elle trimbalait depuis toute gosse déjà. L’infidélité de mon père, était la goutte qui avait fait déborder le vase. Depuis ce jour-là, le tenant pour responsable de la perte de ma mère – je le considérais et je le considère toujours comme un meurtrier – je l’ai complètement effacé de mon existence. Nous n’avons plus rien en commun, à part le fait qu’il a contribué à ma naissance. Je dus toutefois aller habiter chez lui, avec sa nouvelle "femme", qui avait déjà eu une fille, de cinq ans mon aînée, ainsi qu'un garçon, d'environ mon âge, d'une union précédente. 005. Ils se marièrent moins d’un an après que j’ai enterré ma mère. Et le bébé suivit. Des jumeaux. Je les méprisais dès leur premier cri. Ne supportant pas voir mon père s’occuper d’eux, alors qu’il ne l’avait pas fait avec moi. Qu’il m’avait abandonné et tué ma mère. Je me comportais comme une vraie garce avec eux. Ils n’y étaient pour rien, j’avais trouvé sur qui déverser ma rancœur. Etant plus proche en âge avec la fille de l’amante – pour moi, elle sera toujours l’amante et non ma belle-mère – je me rapprochais de plus en plus d’elle. A un point que ça en devenait presque malsain. 006. N’ayant aucun lien de sang avec elle, un petit jeun commença à s’installer entre nous. Nous voyant en cachette. Loin des regards. Passant des soirées ensemble, à la découverte de nos corps adolescents. Tout s’arrêta quand elle quitta la maison, pour s’installer avec son petit-ami. Je savais que jamais elle ne pourrait tomber amoureuse d’un type comme moi, mais je me retrouvais désormais seul. A vaguer, comme un zombie, tout comme ma mère. 007. Je passais plus mon temps dehors, à faire la fête, à boire, à fumer. J’étais devenu incontrôlable. Plus rien ne pouvait m’arrêter. Je défiais à longueur de journée l’autorité, et pour finir, ils baissèrent les bras, et je pus faire ce que je voulais de ma vie. A part quelques joints, je ne touchais jamais à la drogue dure. J’avais vu les ravages qu’elle faisait sur des amis, et je ne voulais pas finir définitivement en loque humaine. J’avais un comportement auto-destructeur, certes, mais pas à ce point. 008. Une année avant l’obtention de mon diplôme, je me repris en main. Il fallait que je réfléchisse à mon futur, et mes études me vinrent comme une évidence. Médecine. Plus particulièrement la psychiatrie. Pour aider, soigner les gens qui en avaient le plus besoin. Qui luttaient contre leurs vieux démons. Faire ce que je n’avais pas réussi avec ma mère. A la fin de mon lycée, je fus admis à l’Université de Boston, ou je commençais mon cursus. Je profitais de l’occasion de partir vivre loin de ma nouvelle famille, que je haïssais, et j’m’installais sur le campus. 009. Depuis la fin de l’Université, je travaille en hôpital psychiatrique, en tant que médecin-assistant, suivant une formation parallèle, pour avoir le titre FMH* en psychiatrie et psychothérapie. Une partie de mon salaire va d’ailleurs à la banque, pour rembourser mon crédit pour mes études. 010. Ne roulant pas sur l’or, malgré ma profession, à cause des remboursements liés aux frais de scolarité, je vis en colocation, principalement avec des gens faisant partie du monde hospitalier. J’arrive toutefois à vivre quand même correctement. 011. Ne voulant pas reproduire le même comportement que mon père, je m’attache très difficilement aux gens, de peur de les faire souffrir. De passer pour un vrai salop. Mais petit à petit, j’en suis toute de même devenu un. N’ayant pas de réelle relation sérieuse, j’enchaîne plutôt les conquêtes, brisant le cœur de certaines filles, qui s’étaient trop attachées et qui attendaient autre chose de moi. 012. Je n’ai pas le permis de conduire, n’y trouvant pas l’utilité en habitant dans une grande ville. 013. Je n’ai pas le permis de conduire, n’y trouvant pas l’utilité en habitant dans une grande ville. + Je ne suis pas spécialement sportif. J’essaie juste de faire attention à ma ligne, en ayant une nutrition équilibrée, me permettant toutefois quelques écarts de temps à autre. Je n’aime pas forcément cuisiner, et la plupart du temps, je me fais livrer. Je raffole du chocolat, et du café. 014. Je suis passionné par tout ce qui touche aux sixties. Que ce soit leur habillement et leur musique. Je suis un très grand cinéphile aussi, mais malheureusement, je n’ai plus le temps d’aller au cinéma. 015. Je suis insomniaque depuis tout petit. Tout se passe par période, et je pense que le fait d’avoir fait des études de médecine, et de ce fait passer des soirées entières à travailler, à être de piquet, n’ont pas aidé à la réparation de mon sommeil. 016. Depuis mon tout jeune âge, je dessine. Je suis passionné par cet art, et je n’ai jamais perdu la main. Dès que j’ai un peu de temps, ou que j’ai besoin de m’isoler, de m’évader, je prends ma planche à dessins sous la main, avec mes pinceaux, et je dessine. Je pourrais y passer des heures. 017. J’ai une peur bleue des clowns, depuis un événement traumatisant de mon enfance. 018. Je ne parle quasiment plus à ma faille, sauf de temps en temps à ma grande « sœur ». Et encore. Je passe juste pour les anniversaires, ou les fêtes, par principe. Mais sinon, niet. Ils n’existent plus. 019. J’ai toujours sur moi une des bagues à ma mère, sa favorite, que je porte souvent autour du cou, accroché à une chaîne. 020. Je suis quelqu’un qui montre peu ses émotions, qui a une apparence froide, selon les situations. Je peux aussi me comporter de manière hautaine. Mais tout cela n’est qu’une carapace, que je me suis construit depuis mon enfance. Je ne peux pas me montrer faible devant mes patients, ni devant d’autres personnes.

* Spécialisation FMH, c'est la fédération des médecins en Suisse, j'ai pas trouvé l'équivalent aux USA, mais en gros, c'est une formation post-graduée.
We all want a happy ending

PRÉNOM/PSEUDO + Vanessa. ÂGE + Vingt-six ans    PAYS + Suisse COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? +    SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ + inventé. FRÉQUENCE DE CONNEXION + Je passe tous les jours. Les rps, tout dépend de mon état de fatigue le soir   . CRÉDITS + Pando (icons) alecxlw.tumblr (image principale) Tag (avatar) LE MOT DE LA FIN + écrire ici.

Code:
<pris>nicolas simoes</pris> + river davenport


Dernière édition par River MacLean le Dim 11 Sep - 0:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> messages : 56
> points : 10
> avatar : Nicolas Simoes
> crédits : ©Schizophrenic
> pseudo : V.
> autres comptes : Asher.
> âge : 28
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Etudes de médecine. Actuellement médecin-assistant dans un hôpital psychiatrique.
> adresse : Roxbury, appartement #25

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mar 6 Sep - 18:29

- Family Business -
Welcome in my nightmare
Tous les soirs, ou presque, c’était le même cirque. Dès que je partais me coucher, les voix soit s’élevaient dans les airs, ou alors, tout le contraire, devenaient des murmures. Ce qui était encore pire. Et l’ambiance qui se refroidissait considérablement. Mon ourson en peluche serré tout contre moi – alors que je venais de fêter mes dix ans – je me blottissais en bas des escaliers, derrière le mur, ou mes parents ne pouvaient me voir, mais d’où je pouvais tout entendre. Et chaque soir, c’est comme si on m’ouvrait une plaie béante, qu’on y enfonçait un couteau, et qu’on faisait tourner dans tous les sens. La laissant à vif. Sanglante. Dans ce moment-là, je finissais toujours par enfouir mon visage dans Teddy, étouffant et séchant mes larmes. J’étais encore trop jeune pour comprendre ce qui se déroulait exactement sous mon toit, mais tout de même assez grand pour savoir que mes parents commençaient à se déchirer. De plus en plus violemment. Plus mon père prenait le dessus, plus ma mère se rabaissait. J’étais obligé de la supporter, alors qu’elle errait sans but dans la maison, un teint blafard, vide. Mort. Toute joie ayant quitté son si beau visage. C’était ma fierté. Mon idole. Le coup de grâce éclata ce soir-là, alors qu’ils me croyaient endormi. Ma mère, pour une fois, avait pris le dessus, et s’était mise à hurler, oubliant totalement mon existence, et le fait qu’elle aurait pu me réveiller. La seule phrase cohérente que j’ai entendue, et comprise, et qui encore maintenant, de années plus tard, me trotte dans la tête, était « Je m’en fou de tes excuses à deux balles. Tu prends tes cliques et tes claques, et tu ne remets plus jamais les pieds ici ». Ce qu’il fit. Le lendemain, plus aucune trace de papa à la maison. Il ne restait plus que l’ombre de ma mère, et moi.


Les mois passèrent. Se ressemblant. Rien n’avait changer. Enfin si, la seule différence, c’est que maintenant, ils ne se parlaient que par avocat interposés. Ma mère refusant catégoriquement le divorce. Et moi, je me retrouvais au milieu de la bataille. Mais comme si ce n’était pas suffisant, pour un simple petit garçon, âgé maintenant de onze ans, le destin ou va savoir quoi, décida de lui soumettre une nouvelle épreuve. Monstrueuse. Un jour, je rentrais de l’école, m’arrêtant sur le chemin juste pour m’acheter des petites gourmandises, et, arrivant chez moi, c’était le silence absolu. La maison vide. Je frissonnais de la tête aux pieds, sentant au fond de mon âme que j’allais vivre un sacré tourment. Je la retrouvais couchée sur le lit. Froide, blanchâtre, comme l’ambiance. Il y avait juste ses poignets, rouges, qui détonnait dans la pièce. A côté d’elle, une lettre. Encore maintenant, je ne sais pas si elle m’était vraiment destinée, mais il avait fallu que je la lise en premier.

“Toi qui lit ce message.

J’en déduis que je suis morte. Que j’ai atteint mon but. Pourquoi, te demanderas-tu certainement. Je vais te l’expliquer, en espérant que tu puisses comprendre mes raisons, et que tu arrives à me pardonner.

Tout a commencé il y a de cela une année, quand j’ai surpris, à plusieurs reprises, l’odeur d’une autre femme sur les habits de mon mari. Les réponses vagues, les mensonges plus gros que des maisons, s’ensuivirent. Je n’étais pas dupe, mais je fermais les yeux. Mais mon mari me trompait bel et bien. Abandonnant par la même occasion notre fils. Toi. Jusqu’au bout, j’ai toujours joué à celle qui ne savait pas. Mon mari n’avait pas une haute estime de moi-même, malgré l’amour qu’il portait pour moi au début de notre relation, et c’était tant mieux. Qu’il me croit débile, encore quelque temps. En effet, j’avais mené ma petite enquête, en secret, et j’avais découvert l’identité de sa maîtresse. Plus jeune que lui, et bien plus belle que moi. Plus cliché, tu meurs. Mais plus le temps passait, et plus mon état dégradait. Comme si je devenais une autre personne, pour finir comme une âme errante. Un fantôme. Je devais certainement tenir à lui plus que de ce que je pensais, et croire naïvement qu’un avenir était encore possible entre nous deux. Mais dès que je l’avais mis devant le fait accompli, le foutant à la porte, il n’était plus jamais revenu. Même pour River. Ce qui déclencha ma dégringolade.

Les ténèbres étaient mon nouvel univers, fait de froid, d’ombres, de larmes et de médicaments. Je n’avais même plus la force de m’occuper de mon enfant correctement, alors qu’il avait le plus besoin de moi. J’avais tout perdu, et je n’avais tout simplement plus la force de lutter. Game over […]

Je suis désolée“.

A la fin de la lecture, assis sur le lit ou gisait ma mère, que mon monde s’écroula aussi. Jusqu’à l’arrivée des secours, je n’avais pas bougé, comme une statue. Je n’avais même plus le souvenir de les avoir appelé. A la suite, je dus passer une bonne semaine à l’hôpital, je n’avais plus aucune énergie. Plus de force. Vu mon jeune âge, je fus placé dans la seule famille qui me restait. Mon père, qui entre temps s’était mis officiellement en ménage avec sa maîtresse, et qui organisait déjà son futur mariage, à la fin de l’année.

Ce n’est bien que des années plus tard que j’en appris plus. Avec mon métier, j’en étais venu à côtoyer des psychiatres, et l’un d’eux connaissait ma mère. C’était une de ses patientes. Et il me parla d’elle. Il la suivait depuis des années pour dépression, paranoïa et anxiété aigue. Elle avait réussi à berner tout le monde, mais la trahison de mon père, son mari, la fit lâcher prise. Complètement.



Dernière édition par River MacLean le Sam 10 Sep - 22:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



I can't believe you let me down, but the proof is in the way it hurts.

> messages : 593
> points : 20
> avatar : blanca suarez
> crédits : avatar ©belikovs
> pseudo : the mad hatter
> autres comptes : nys hawkins
> âge : 26
♡ statut civil : mariée en fuite

> études/métiers : interne en chirurgie
> adresse : east boston #214
> à savoir sur moi : je suis en ville depuis 3 mois + j'ai un grand frère + je suis en ville pour avoir un nouveau départ + je ne veux plus entendre parler de mariage et d’amour + j’ai perdu ma mère quand j’avais 7 ans + mon père a eu des gros ennuis de santé + j’ai accepté d’épouser un étranger pour qu’il ait le droit de vivre en Amérique en échange d’une grosse somme d’argent pour aider mon père + mon père s’est remarié et j’ai une demi-sœur quelque part dans la région + je ne connais presque personne en ville + j’ai déménagé pour m’éloigner de mon mari et des mensonges + j’ai prétendu à tout le monde que j’avais épousé Liam pour de vrai + j’ai de la peine à m’attacher aux gens + je suis très secrète + je vis en colocation dans le plus bel appartement du monde parce que je n'ai pas les moyens d'avoir mon propre appartement.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: oui – mpottez-moi

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mar 6 Sep - 22:18

Ton dc est superbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t80-gwen-the-angel-on-my-shoulder-is-haunting-me-tonight
avatar



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.

> messages : 462
> points : 0
> avatar : Blake Lively
> crédits : shiya (avatar)
> pseudo : keep smiling (alexandra)
> autres comptes : olivia rhodes
> âge : 31
♡ statut civil : Je suis actuellement totalement célibataire. Peut-être légèrement attirée par mon chef, mais je crois que je ne pourrais jamais l'avouer.
> études/métiers : Je travaille comme assistante dans un cabinet d'avocat réputé de la ville situé dans le quartier d'Allston. Plus précisément pour Ahser Whittemore, le plus grand connard de toute la planète.
> adresse : South Boston, appartement #28, 2ème étage
> à savoir sur moi : Je suis super maniaque, j'adore que chaque chose soit rangée à sa place. + J'ai une soeur jumelle, un demi-frère et une demi-soeur + Je ne supporte pas mon patron et en même temps je crois bien que j'en suis tombée sous le charme + Je regarde énormément de séries + J'adore cuisiner, essayer de nouvelles recettes c'est mon truc. + Je suis toujours très positive.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: libre

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mer 7 Sep - 8:57

re-bienvenue parmi nous
Superbe choix pour ce dc :)

_________________



Life is like riding a bicycle. To keep your balance, you must keep moving. Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsanstitre.forumgratuit.ch/t67-friends-are-gold-riley-olivia#385

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mer 7 Sep - 11:37

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar



> messages : 268
> points : 0
> avatar : Zac Efron
> crédits : Aerie
> pseudo : Untitled.
> âge : 31
♡ statut civil : père célibataire. Abandonné par la mère de son enfant à la naissance de celui-ci. Fait tout pour être un bon père.
> études/métiers : garde du corps pour diverses personnes ayant besoin de protection. J'espère que ce nouveau job rapportera mieux et me permettra d'avoir une maison pour mon fils. Le risque : Je ne sais pas qui je protège ni s'ils sont honnête ou non...
> adresse : appartement #103 à Downtown
> à savoir sur moi : Il a un frère, Matt, avec qui il n'a plus de contact depuis plusieurs années après une altercation au sujet de sasha, l'ancienne copine de Naël △ Il ne parle plus à son père depuis plus de 10 ans mais il a gardé un vague contact avec sa mère △ Il a une soeur dont il est très proche et qui garde de temps à autre Ryan △ Ryan est le fils unique que Naël a eu avec Sasha △ Sasha, l'amour de sa vie, est partie peu de temps après la naissance de Ryan et il ne l'a jamais revu.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: Open

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mer 7 Sep - 12:14

Re-bienvenue ! Tellement sexy comme choix

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t406-nael
avatar



> messages : 56
> points : 10
> avatar : Nicolas Simoes
> crédits : ©Schizophrenic
> pseudo : V.
> autres comptes : Asher.
> âge : 28
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Etudes de médecine. Actuellement médecin-assistant dans un hôpital psychiatrique.
> adresse : Roxbury, appartement #25

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mer 7 Sep - 20:33

Merciiii mes petits choux .

A la base, c'était censé être mon premier compte mais bon, je me suis fait avoir par le scénario à Riley . Mais le voilà quand même .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Les films et les romans se terminent généralement quand le couple échange son premier baiser. On suppose qu’après, ils sont heureux.
> messages : 115
> points : 0
> avatar : Chloe Moretz
> crédits : Lylou (Vava) & Tumblr (Gifs)
> pseudo : Lylou
> autres comptes : La jolie blonde est la seule dans ma tête pour le moment
> âge : 19
> études/métiers : Lycéenne, travail dans une librairie le week-end et pendant les congés. Fait parfois du baby-sitting.
> adresse : North End, maison #523
> à savoir sur moi : + N'a jamais connu son père biologique + A emménagé ici avec sa famille à l'âge de cinq ans + A survécu à un accident avec un chauffard qui l'a percuté alors qu'elle se rendait à l'école + A une cicatrice le long de la cuisse gauche et une autre le long des reins + A une peur bleue de prendre le volant d'une voiture + Passe son temps à écrire, sur tout et n'importe quoi + Son rêve : faire le tour du monde.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: 1/3

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Mer 7 Sep - 20:54

Bienvenue

_________________

Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les choix qui te font. ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t174-evannah-links

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Jeu 8 Sep - 12:41

A ce que j'ai compris c'est un Re-bienvenue qu'il faut te souhaiter!
Courage pour cette nouvelle fiche! Très jolis yeux
Revenir en haut Aller en bas
avatar



À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal.
> messages : 131
> points : 0
> avatar : Nina Dobrev
> crédits : @xMcFlurry, fydobreva
> pseudo : MishMish
> autres comptes : + Norma-Jean Allen (Sandra Bullock)
♡ statut civil : Encore mariée actuellement, mais la procédure de divorce va bientôt se mettre en route.
> études/métiers : J'ai suivi la lignée familiale en devenant une tireuse d'élite réputée. Simplement cette blessure a changé ma vie, je suis à présent pompier volontaire et secouriste.
> à savoir sur moi : Une enfant dans un coeur de femme, elle croit encore à la paix dans le monde. (+) Malgré son apparence fragile et froide, c’est une jeune femme forte et ambitieuse. (+) Adolescente, elle est tombée dans la boulimie, ne se trouvant pas assez belle aux yeux des autres. (+) Possède souvent ce côté péjoratif lorsqu’elle parle d’elle. (+) N’a jamais été très école, elle est entrée dès sa majorité dans la vie active. (+) Est marié depuis plusieurs années, mais ne sait plus où elle en est. (+) Passe plusieurs heures par semaine en tant que bénévole dans un refuge. (+) Se met souvent à rêver ce qu’aurait été sa vie si son compte en banque était rempli. (+) Affectionne particulièrement les Oreos et toutes ces sucreries. (+) Peut se montrer comme un homme avec une bière devant un match de basket. (+) Est une jeune femme sportive (+) etc...

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Ven 9 Sep - 22:53

Tu sais que t'es beau.
Courage pour cette fiche.

_________________
Because everything's changing
It started out as a feeling which then grew into a hope. Which then turned into a quiet thought. Which then turned into a quiet word and then that word grew louder and louder. 'Til it was a battle cry, I'll come back. When you call me, no need to say goodbye. ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t153-la-vie-est-vraiment-simple-mais-nous-insistons-a-la-rendre-compliquee-rebecca
avatar



À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal.
> messages : 131
> points : 0
> avatar : Nina Dobrev
> crédits : @xMcFlurry, fydobreva
> pseudo : MishMish
> autres comptes : + Norma-Jean Allen (Sandra Bullock)
♡ statut civil : Encore mariée actuellement, mais la procédure de divorce va bientôt se mettre en route.
> études/métiers : J'ai suivi la lignée familiale en devenant une tireuse d'élite réputée. Simplement cette blessure a changé ma vie, je suis à présent pompier volontaire et secouriste.
> à savoir sur moi : Une enfant dans un coeur de femme, elle croit encore à la paix dans le monde. (+) Malgré son apparence fragile et froide, c’est une jeune femme forte et ambitieuse. (+) Adolescente, elle est tombée dans la boulimie, ne se trouvant pas assez belle aux yeux des autres. (+) Possède souvent ce côté péjoratif lorsqu’elle parle d’elle. (+) N’a jamais été très école, elle est entrée dès sa majorité dans la vie active. (+) Est marié depuis plusieurs années, mais ne sait plus où elle en est. (+) Passe plusieurs heures par semaine en tant que bénévole dans un refuge. (+) Se met souvent à rêver ce qu’aurait été sa vie si son compte en banque était rempli. (+) Affectionne particulièrement les Oreos et toutes ces sucreries. (+) Peut se montrer comme un homme avec une bière devant un match de basket. (+) Est une jeune femme sportive (+) etc...

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Dim 11 Sep - 10:52

- Tu es validé -
bienvenue sur ohana
J'aime ta fiche et ce personnage est très intéressant.

Te voilà enfin validé, tu peux à présent commencer à faire évoluer ton personnage dans la belle ville de Boston entouré de ses amis et de sa famille. Avant de te laisser rp comme un dingue sur le forum, il serait important de vérifier dans le bottin que ta célébrité a bien été recensée. Il est également très important que tu complètes entièrement ton profil, n'oublies pas de remplir la date de naissance de ton personnage et de remplir les liens vers ta fiche de présentation et ta fiche de liens. Une fois cela fait, tu vas pouvoir aller faire une demande pour un logement et un métier, il faut bien que ton personnage gagne sa vie et vive sous un toit. Ensuite, tu auras la possibilité de créer la fiche de liens de ton personnage pour qu'il se fasse des amis, mais également un scénario ou pré-lien, selon ce que tu préfères. Tu pourras ensuite rp sur ohana comme bon te semble, n'oublies pas que tu peux rechercher des partenaire de rp et tu as également la possibilité de faire des rps en anglais. Finalement, la dernière chose à ne pas oublier sur el forum, c'est le système de points, n'oublies pas de venir réclamer les points qui ne sont pas ajouter automatiquement.

Voilà, c'est tout. Il ne nous reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu sur Ohana et n'oublies pas que l'équipe administrative est à ta disposition si besoin

_________________
Because everything's changing
It started out as a feeling which then grew into a hope. Which then turned into a quiet thought. Which then turned into a quiet word and then that word grew louder and louder. 'Til it was a battle cry, I'll come back. When you call me, no need to say goodbye. ©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t153-la-vie-est-vraiment-simple-mais-nous-insistons-a-la-rendre-compliquee-rebecca
avatar



Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
> messages : 73
> points : 30
> avatar : Carlson Young
> crédits : Sparkle Avatars
> pseudo : Ada
> autres comptes : Aucun
> âge : 28
♡ statut civil : Célibataire destinée au relations vouées à l'échec.
> études/métiers : Assistante d'une journaliste de mode.
Styliste mais pas encore connue.
> adresse : Charleston. Appartement 056 (Etage 3)
> à savoir sur moi : Sa mère est morte à sa naissance - A été élevée par son grand frère car leur père était un homme tyrannique, alcoolique et violent. - Vend ses créations sur internet. - N'a pas parlé à son frère pendant cinq ans mais vis aujourd'hui avec lui. - L'amour et elle, ça ne va pas. - Aime Boston et ne quitterait sa ville pour rien au monde quitte à manquer des opportunités de travail ailleurs. - Ne peux pas vivre sans son thé.

> more about me
> adress book:
> to do list:
> disponibilité rp: Libre

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Dim 11 Sep - 11:22

Rebienvenu 

_________________
Hier est derrière, demain est mystère et aujourd'hui est un cadeau,
C'est pour cela qu'on appelle ça le présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohana.forumgratuit.ch/t353-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-adalynn
avatar



> messages : 56
> points : 10
> avatar : Nicolas Simoes
> crédits : ©Schizophrenic
> pseudo : V.
> autres comptes : Asher.
> âge : 28
♡ statut civil : Célibataire.
> études/métiers : Etudes de médecine. Actuellement médecin-assistant dans un hôpital psychiatrique.
> adresse : Roxbury, appartement #25

MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream Dim 11 Sep - 14:31

Merci pour vos bienvenues
ainsi que pour la validation

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a nightmare dressed like a daydream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MUSIQUE] un coffret 25e anniv Danny Elfman et Tim Burton
» juliet ~ life is a big nightmare
» The Simpsons : Bart's Nightmare
» « VERSION #35 ▬ Nightmare Illusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHANA :: ONCE UPON A TIME :: nice to meet you :: welcome baby-