AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 one, two, three drink. w/ jason.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: one, two, three drink. w/ jason. Lun 22 Aoû - 19:16

one, two, three drink
jason & mike

un léger soupir sur les lèvres alors que la sonnerie stridente de ton téléphone te tire du léger sommeil dans lequel tu étais déjà tombé, blottit dans les bras de james. tu te redresses à peine pour récupérer l'appareil et tu fronces légèrement les sourcils en lisant le prénom de ton frère sur l'écran. plus curieux qu'autre chose, tu décroches et portes ton téléphone contre ton oreille alors que tu te rallonges à moitié. « monsieur quinn ? » tu fronces les sourcils. ce n'est pas normal. « oui, c'est moi. qui êtes vous ? » tu te redresses et t'assoit sur le bord du lit alors que tu sens james bouger derrière toi et soupirer, sans doute en sentant le froid remplacer la chaleur qui émanait de ton corps contre le sien. « j'appelle de la part de votre frère. » tes lèvres se pincent alors que tu te lèves et que tu fais quelques pas dans la chambre. tu apprends rapidement que tu as au téléphone le gérant d'un des bars de la ville, lui-même face à jason, complètement défait et dans l'incapacité de rentrer chez lui par ses propres moyens. et évidemment ton frangin à trouver personne d'autre à appeler que toi. de nouveau un soupir passe sur tes lèvres et tu informes le gérant que tu arrives rapidement. tu récupères ton pantalon de la veille et un t-shirt que tu enfiles rapidement, tu distingues du coin de l'œil james qui relève la tête, sans doute réveillé par ta conversation. tu jettes un coup d'œil à l'heure, minuit passé. « jason s'est foutu minable dans un bar de la ville. je vais le chercher » il hoche la tête en silence et tu lui voles un baiser du bout des lèvres avant de récupérer ta veste, tes clés et de t'engouffrer dans le froid de la ville, tes lèvres légèrement pincées et inquiet. cela fait bien longtemps que tu n'as pas vu jason complètement émèche et tu sais que s'il est dans cet état, c'est qu'il y a une bonne raison.

lorsque tu passes les portes du bar, tu n'as aucun mal à repérer la tignasse blonde de ton frère et tu te diriges vers lui, les mains dans les poches de ta veste, jouant avec tes clés. tu jettes un léger coup d'œil au gérant de l'établissement et tu lui adresses un léger sourire. tu t'approches de jason et tu lui donnes une légère tape sur l'épaule. « t'as pas l'air bien dit moi. » tu l'observes un instant encore. t'es même pas certain qu'il t'ai entendu. tu presses légèrement son épaules avec ta main pour le forcer à se redresser un minimum. « tu peux pas rester la jason, viens je te ramène chez moi pour la nuit. » tu préfères encore qu'il dorme chez toi cette nuit que tout seul dans son appartement. tu sais pas ce qu'il se passe dans sa vie, mais t'as un mauvais pressentiment quand au fait de le laisser seul. et puis jason c'est ton frangin, tu peux pas le laisser comme ça.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Lun 22 Aoû - 20:27

one, two, three drink
jason & mike

A vrai dire, tu ne sais pas vraiment ce que tu es venu faire là ce soir. Ce que tu sais c’est que Caitlyn n’est pas venue au travail encore aujourd’hui. Son absence se faisait lourdement sentir dans ton comportement, tu n’en doutais pas. La vie était tellement plus simple avec Caitlyn. Elle était une assistante parfaite, tu ne pouvais rêver de mieux même si tu avais eu des doutes au départ vu son nom de famille mais en plus d’être une parfaite assistante, Caitlyn avait toujours un mot pour te remonter le moral, pour te faire sourire, pour rendre la situation meilleure. Elle te manquait, c’était indéniable et tu savais très bien que les rumeurs au bureau allait bon train. Se faire larguer, tu ne savais pas vraiment ce que c’était, tu n’avais jamais été dans une relation très importante à part avec Roxanne mais tu ne t’étais pas fait larguer donc tu ne savais pas ce que c’était. Cependant, tu avais vu assez de films à l’eau de rose avec Julia pour savoir que cela ressemblait vaguement à ton attitude. Le loft était vide ce soir, Roxanne était chez une amie et tu ne pouvais pas être tout seul. Cette solitude te pesait soudainement alors que tu ne pouvais plus appeler Caitlyn avec un prétexte pour qu’elle vienne te tenir compagnie. Et puis la présence soudaine de Roxanne dans ton quotidien te faisait réaliser à quel point tu étais seul au final. Enfin, quand Julia ne venait pas squatter la chambre d’amis. Mais toutes tes pensées s’emmêlaient alors que tu sentais l’alcool couler dans tes veines. C’était une sensation que tu connaissais bien, tu en avais souvent fait l’expérience mais tu avais toujours eu l’alcool gai normalement toujours prêt à faire la fête. Ce soir, accoudé au bar, tu ne comptais plus les offres que tu avais refusées et les verres que tu avais bus pour te consoler. C’était pathétique et tu le savais.

Tu n’avais pas vu le temps passer et déjà le barman t’annonçait la fermeture de l’établissement. Seulement en te levant tu manquais de te rencontrer le sol. Le barman ne voulant certainement pas appeler une ambulance te demanda s’il pouvait appeler quelqu’un. Tu lui tendis ton téléphone sans réellement réfléchir et tu lui dis d’appeler Mike. Après lui avoir donné ton code, tu le vis chercher avant d’appeler. Tu l’entendis avoir une conversation que tu refusais d’écouter puis il te rendit l’appareil que tu arrivais à ranger dans la poche de ton costard avant d’attendre. Tu regardais le barman tout nettoyer alors que tous les autres clients avaient quitter l’établissement. Et soudainement une main était sur ton épaule et en te retournant tu vis Mike ! Mike était là ! « Mike c’est toi ! » Tu n’avais pas la notion du temps et tu ne te rendais pas réellement compte que tu venais de réveiller Mike au milieu de la nuit. « t'as pas l'air bien dit moi. tu peux pas rester la jason, viens je te ramène chez moi pour la nuit. » Tu fis une petite moue boudeuse avant de lui dire : « Comment tu le sais ? » Parce que tu l’avais dit à personne que Caitlyn elle venait plus au travail. Pas à ta famille en tout cas et tu leur avais pas parlé de Caitlyn parce que tu n’avais pas envi de le dire. Tu te rappelais ensuite de son offre de rester chez lui. « Je veux bien venir chez toi. Y a personne au loft et Caitlyn elle va pas venir. » Dis-tu avec le visage tout triste. Non, il ne fallait pas parler de Caitlyn ou pleurer c’était pas bien ! Mais bon, Mike il s’en souviendra pas demain. « Tu feras un bon papa. » Dis-tu en oubliant le contrairement à moi et en lui tapant sur la joue. Tu essayais alors de te lever mais heureusement que Mike était là sinon tu serais certainement tombé.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Lun 22 Aoû - 21:54

one, two, three drink
jason & mike

tu peux le dire clairement, ça t'as inquiété de pas avoir ton frère au téléphone, mais plutôt le patron d'un bar que t'es même pas certain de connaître. parce que jason, ça fait quelques années que c'est plus son genre de sortir et de se bourrer la gueule pour un rien. jason, il a changé depuis son adolescence et il s'est assagit, même toi en tant que petit frère tu t'en ais rendu compte. alors tu n'as absolument aucune idées de pourquoi jason se retrouve dans cet état là. la dernière fois que vous vous êtes parlés, il semblait aller bien, tu avais même cru discerner un sourire plus léger que d'habitude, comme si quelque chose de nouveau et de bénéfique était arrivé dans sa vie. mais à le voir, là, comme ça, totalement bourré et à moitié allongé sur le bar, tu te dis qu'il y s'est passé quelque chose dans sa vie. tu sais pas quoi, ni pourquoi. tu ne sais même pas si c'est en rapport avec l'entreprise qu'il gère comme il peut ou s'il s'agit de sa vie personnelle. et puis jason c'est ton grand-frère. et jason, tu l'aimes, même si vous ne vous le dites pas, tu sais que tu pourras toujours compter sur lui et il sait qu'il pourra toujours compter sur toi. c'est comme ça. un accord silencieux dont vous n'avez jamais parlés, mais ça semble naturel. pour toi, en tout cas, ça l'est. parce que jason il a le droit de craquer aussi parfois, jason il a le droit d'en avoir marre de l'entreprise familiale qu'il a dû reprendre du jour au lendemain. tu passes une main sur ton visage et dans tes cheveux alors que tu rentres dans le bar en glissant tes mains dans tes poches. t'as pas de mal à reconnaître le touffe blonde sur la tête de ton frangin, affalé sur le bar. tu poses ta main sur l'épaule de jason et il se redresse en sursautant presque. « mike c'est toi ! » tu hoches la tête, en passant une nouvelle fois ta main sur ton visage, frottant légèrement tes yeux endormis. qu'est-ce que tu ne donnerais pas pour être au chaud, dans ton lit, contre james. tu dis à ton frangin qu'il a pas l'air d'aller bien, ce qui est pas totalement faux. et tu lui dis qu'il va venir passer la nuit chez toi. ou ce qu'il reste de sa nuit. « comment tu le sais ? je veux bien venir chez toi. y a personne au loft et caitlyn elle va pas venir. » tu fronces légèrement les sourcils. caitlyn ? ce nom qui ne t'es pas inconnue, la fille du principal concurrent de l'entreprise familiale. et pourtant jason l'a engagée en tant qu'assistante. un fin sourire se dessine sur tes lèvres. alors c'est elle, qui pousse jason à boire ? tu l'aurais bien charrié sur ce sujet, mais t'es pas certain que son esprit soit assez clair pour ça. « je n'en savais rien, une simple déduction. mais à voir ta tête je me dis que j'ai pas tord, puis on a l'impression que t'es sur le point de pleurer. » ton regard croise celui de jason, ses yeux humides de larmes qui ne demandent qu'à couler. tu te pinces les lèvres. « tu feras un bon papa. » il tapote légèrement ta joue, tu esquisses un léger sourire avant de rattraper jason de peu alors qu'il essaye de se lever. « tu seras aussi un bon père, quand tu auras des enfants. » parce qu'après tout, jason il s'est occupé de toi et de julia quand vous étiez petit. et t'es certain qu'il sera un bon père un jour ou l'autre. tu passes un de ses bras autour de tes épaules et tu le maintiens comme tu peux, parce que clairement, il tient pas sur ses jambes. « si tu pouvais ne pas mourir maintenant ce serait cool, j'aimerais éviter de finir ma nuit à l'hôpital, si possible. » tu grognes légèrement en sentant presque tout le poids de jason reposer sur tes épaules et tu pries silencieusement pour ne pas avoir mal au dos quand tu te lèveras demain. tu obliges jason à te suivre à l'extérieur du bar. « bon si tu dois vomir c'est maintenant, ça m'arrangerait que tu dégueules pas ma voiture. » dans le fond tu peux pas t'en empêcher de lui lancer des piques. mais tu dois bien avouer que s'il piges pas tout, ça te dérange pas non plus, tu pourras te foutre de lui quand il aura décuvé.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Mar 23 Aoû - 9:59

one, two, three drink
jason & mike

Cela faisait longtemps que tu ne t’étais pas retrouvé dans cette situation. Oui, vous savez cette situation où vous buvez tout seul sans plus trop savoir pourquoi au bout d’un moment. C’était ridicule vraiment mais le plus ridicule certainement c’était qu’une fille était la raison pour laquelle tu étais dans cet état. Minable vraiment … Franchement, tu te serais bien passé de ressentir cette sensation d’avoir tout gâché, d’avoir perdu quelque chose qui aurait pu être parfait mais que tu ne connaîtras peut-être jamais aujourd’hui. Enfin parfait était un bien grand mot … Tomber amoureux d’une Wayne n’était pas la meilleure idée que tu aies eue dernièrement mais tu n’avais pas fait exprès ! Ca t’était tombé dessus un jour un peu sans prévenir. Tu avais commencé à ressentir des sentiments bizarres envers la jeune femme, des sentiments que tu ne comprenais pas vraiment parce qu’ils étaient pour toi complètement nouveaux. Alors tu t’étais tourné vers Kathryn pour lui demander ce qu’elle en pensait mais c’était une mauvaise idée, Kathryn elle n’avait jamais été amoureuse non plus mais elle te dit que ça ne pouvait qu’être ça. C’est à Kyle que tu as demandé alors parce que tu en es certain, Kyle il a déjà été amoureux lui. Et comme tu t’y attendais un peu, il t’avait dit que tu commençais certainement à tomber amoureux. Il t’avait aussi dit qu’il en fallait plus pour être amoureux quand même mais il y avait une chose dont tu étais certain, tu n’avais nullement envi d’arrêter de voir Caitlyn, tu avais envi d’apprendre à mieux la connaître. Et l’inviter boire un verre ce n’était peut-être pas la meilleure façon de le faire, surtout si tu couchais avec elle ensuite mais c’était ce que toi tu avais l’habitude de faire … Que ton frère soit obligé de venir te chercher alors que tu étais complètement saoul dans un bar, c’était un peu toucher le fond quand même, il fallait l’avouer. « je n'en savais rien, une simple déduction. mais à voir ta tête je me dis que j'ai pas tord, puis on a l'impression que t'es sur le point de pleurer. » Non, il ne fallait pas pleurer ! Tu ne savais pas réellement pourquoi mais tu étais certain que tu ne devais pas pleurer parce que pleurer c’était pour les bébés et tu avais déjà assez de problèmes comme ça à l’entreprise pour ne pas te faire considérer comme un gosse à papa qu’il fallait surtout le pas pleurer. Tu fis un grand non de la tête avant de dire : « Il faut pas pleurer, j’ai pas le droit ! » T’exclames-tu avant de demande : « Tu crois que si je pleure Caitlyn elle reviendra ? » Tu n’étais pas très sûr que ce soit une bonne tactique réellement mais Mike il connaissait tout de l’amour. Bon pas des filles mais l’amour entre un homme et une femme ou deux hommes c’est toujours de l’amour et c’est pas moins compliqué. Enfin tu ne penses pas en tout cas. « tu seras aussi un bon père, quand tu auras des enfants. » Tu hausses les épaules. Tu ne sais pas trop. Franchement tu aimerais être un bon père mais tu savais pas trop si tu en étais capable. Tout le monde passait son temps à te critiquer de toute manière … « Tu seras papa avant moi de toute façon. Je vais être tonton ! » T’exclamas-tu soudainement tout excité à cette idée. Il te tardait de voir ton frère devenir papa, si cela pouvait calmer les ardeurs de ta mère un petit peu le temps que tu arrives à convaincre Caitlyn de te laisser une chance si tu y arrives un jour. Alors que tu te levais, tu te manquais de t’écraser sur le sol :« si tu pouvais ne pas mourir maintenant ce serait cool, j'aimerais éviter de finir ma nuit à l'hôpital, si possible. » Tu t’accrochais à lui comme si ta vie en dépendait. Tu n’avais retenu de sa phrase que le mot hôpital et tu ne voulais surtout pas y aller. La dernière fois que tu y avais été ton père était mort donc non, juste non. Une fois dehors, tu vis la voiture de Mike et il te dit : « si tu pouvais ne pas mourir maintenant ce serait cool, j'aimerais éviter de finir ma nuit à l'hôpital, si possible. » Tu le regardes effaré de ce qu’il vient de te dire. Toi ? Vomir ? Non, tu n’es pas trop sûr de rien là mais tu es certain que tu ne vas pas vomir. Tu ouvres la portière avant de dire : « Je vais pas vomir Mike soit pas méchant. » Oui, tu étais blessé par la moindre remarque quand tu étais bourré c’était effarent. Une fois que ton frère fut dans la voiture, tu lui demandais : « Il est pas fâché James que je t’ai réveillé ? » Tu n’avais pas envi que Mike et James se fâchent à cause de toi, c’était la dernière chose que tu voulais.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Jeu 25 Aoû - 17:13

one, two, three drink
jason & mike

tu as tout de suite su que ton frère n'allait pas bien, sans même savoir pourquoi ni comment. un pressentiment. jason, c'est pas le genre de mec à t'appeler au beau milieu de la nuit. alors le temps de quelques instants t'as oublié que c'est toi le plus jeune et tu t'es levé en pleine nuit pour aller chercher ton frère dans un des bars de la ville, après tout, il l'a sans doute assez fait pour toi, tu peux bien lui rendre la pareille. il a vraiment l'air mal, les yeux humides de larmes qui se refusent sans doute de couler, de légères cernes se dessinent sur son visage et ses cheveux ne sont pas impeccablement coiffés. tu fronces les sourcils, par certain d'avoir déjà vu jason parfaitement bien coiffé. « il faut pas pleurer, j'ai pas le droit ! tu crois que si je pleure caitlyn elle reviendra ? » caitlyn, de nouveau le nom de la jeune femme franchit les lèvres de ton frère. et tu te demandes s'il ne se passe pas quelque chose d'inhabituel. tes lèvres se pincent et tu te dis qu'en parler maintenant ne serait pas utile, à la vue de l'état de jason. tu lui en parleras sans doute demain matin, après une bonne nuit de sommeil pour tous les deux. de toute manière, jason a déjà changé de sujet en parlant du fait d'être père, tu pinces tes lèvres et tu ne peux empêcher un léger sourire de flotter sur celles-ci. « tu seras papa avant moi de toute façon. je vais être tonton ! » tu hoches la tête en souriant de nouveau. « tu seras un très bon tonton. » jason, quand il tente de se lever, il manque de s'écraser par terre et tu le soutiens comme tu peux. pas qu'il soit particulièrement lourd - tu arrives bien à porter james, mais ça c'est une autre histoire -, mais il ne fait aucun effort visibles pour rester droit sur ses jambes, l'esprit bien trop embrouillés par l'alcool qui coule dans ses veines. ton regard s'assombrit légèrement quand tu évoques l'hôpital. tu détestes y retourner depuis que ton père est mort. et tu sais que jason aussi, alors tu le mènes rapidement en dehors de l'établissement et tu le préviens de pas vomir dans ta voiture. tu sais pas vraiment comment jason réagit à l'alcool, mais tu préfères prendre tes précautions, t'as déjà vécu l'expérience d'un tour en voiture en étant bourré et généralement, ça te réussis pas. « je vais pas vomir mike soit pas méchant. » tu lèves rapidement les yeux au ciel avant d'aider jason à monter dans la voiture et de referme la portière avant de te glisser derrière le volant du véhicule. tu soupires à peine et tu t'installes avant de passer une main dans tes cheveux, tu baisses le volume de la radio au moment ou ton frère reprend la parole. « il est pas fâché james que je t'ai réveillé ? » un sourire discret sur tes lèvres. il vous en faut plus pour vous fâcher, avec mike, c'est dans un certain sens, tu trouves l'attention de jason quant à ton couple adorable, sans compter la tournure de sa phrase qui te fait penser à celle d'un enfant. tu ne dis rien de cette impression et tu démarres avant de t'engager dans les rues endormies de boston et du centre-ville. « il a dû se rendormir dés que j'ai passé la porte de la maison, t'inquiète pas pour ça, il a le sommeil lourd en général. » tu n'es même pas certain de le réveiller en revenant te coucher tout contre lui. tu hausses légèrement les épaules et te concentre sur la route, luttant contre la fatigue qui commence à reprendre le dessus sur ta bonne volonté d'aider ton frère. tu jettes un coup d'oeil à l'heure. presque une heure du matin. tant pis, tu feras la grasse-mâtinée demain matin.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Jeu 25 Aoû - 19:38

one, two, three drink
jason & mike

C’est ça la famille. Ca vient vous sortir des mauvaises situations. Toi aussi tu l’aurais fait pour Mike d’aller le chercher dans un bar mais tu aurais pas vraiment eu besoin de le faire parce que Mike il faisait pas ça lui. Non, c’était toujours Julia et toi qui faisiez les conneries. Ca avait toujours été comme ça … Pourtant tu voulais arrêter, tu faisais des efforts depuis que tu étais à la tête de l’entreprise mais des fois tu en avais juste assez de faire des efforts, tu avais juste besoin de tout oublier juste un petit peu mais vu que tu faisais que parler de Caitlyn à Mike alors que ton cerveau te disait qu’il fallait rien dire, tu n’avais pas de mal à deviner que cette méthode n’était plus très efficace. Elle l’était pour des petites choses mais pas pour les sentiments que tu ne comprenais pas mais que tu avais pour la jolie brune. Alors que tu pensais à elle, tu ne pus t’empêcher de l’imaginer dans ton esprit et tu devais avoir un regard niais mais ce n’était pas grave. Quand Mike arriva, il ne te cria pas dessus pour avoir bu, il t’aidait juste à te relever et il voulait t’amener chez lui. Tu voyais dans ses yeux qu’il était inquiet et tu t’en voulais de l’inquiéter parce que Mike il avait d’autres choses plus importantes à penser que venir te chercher dans un bar. Mike il allait devenir papa ! Ca doit être chouette de devenir papa, toi tu ne savais pas trop quand tu allais avoir cette chance, jamais peut-être. Caitlyn elle voudra certainement pas avoir des enfants avec toi parce qu’elle pense que tu es un bon à rien à part coucher avec des filles et ça c’est pas juste et ça fait mal au cœur. « tu seras un très bon tonton. » Tu relèves la tête pour regarder Mike dans les yeux. Tu voulais être un bon tonton mais tu ne savais pas trop si tu en serais capable. Les enfants ils t’aimaient bien normalement mais peut-être que celui de Mike il t’aimerait pas ? « Je vais essayer. » Dis-tu en te levant. Tu loupais le sol de pas grand chose mais Mike finit par t’amener dans sa voiture. Ca c’était gentil parce que tu ne voulais pas rentrer à pied. C’était peut-être pas possible de rentrer à pied peut-être parce que Mike habitait trop loin ? Mais tu ne savais pas trop où tu étais donc tu pouvais pas trop dire. Mike t’aida à monter dans la voiture après s’être moqué de toi. Alors qu’il démarrait tu lui demandais si James était pas trop en colère contre lui parce que tu voulais pas que Mike et James se disputent à cause de toi. Ton frère avait le droit d’être heureux même si toi tu étais incapable de trouver quelqu’un. Au moins votre mère aurait des petits enfants d’un de ses enfants … « il a dû se rendormir dés que j'ai passé la porte de la maison, t'inquiète pas pour ça, il a le sommeil lourd en général. » Bon ça va, Mike a pas trop l’air d’avoir peur de se disputer avec James à cause de toi. Ca c’est important, très important. La prochaine fois peut-être qu’il vaut mieux que tu appelles Julia si ça réarrive ? Parce que Mike pourra plus le faire s’il a un bébé … « Tu as de la chance. » Dis-tu pas comme un reproche mais plutôt parce que tu enviais ton frère. Tu ne pus ensuite t’empêcher de lui demander : « Comment tu sais que t’es amoureux ? » Oui, c’était une question qu’on posait à quinze ans, tu avais quinze ans de retard tu en avais conscience mais il fallait vraiment que tu lui demandes, c’était important que tu saches parce que si c’était rien il fallait oublier Caitlyn de suite !
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Jeu 25 Aoû - 23:27

one, two, three drink
jason & mike

ça t'as toujours étonné et fait sourire, la différence entre le jason de tous les jours, qui se doit d'être sérieux parce qu'il est maintenant à la tête de l'entreprise et le jason passablement éméché, qui a la même réflexion et la même diction qu'un enfant de cinq ans. tu laisses un léger sourire flotter sur tes lèvres alors que tu te glisses à ton tour dans la voiture, direction la maison. enfin. tu n'es pas sorti bien longtemps, mais le temps de faire l'aller retour jusqu'au bar et récupérer jason complètement défait, t'as l'impression que plusieurs heures se sont écoulées. « tu as de la chance. » tu n'arrives pas vraiment à savoir de quoi parle jason. de la chance, c'est relatif. tout dépend de la situation. tu peux t'estimer chanceux d'avoir une relation stable, de vivre avec l'homme que tu aimes depuis un peu plus de cinq ans. une légère moue s'affiche sur tes lèvres. c'est vrai. tu y penses souvent, à cette chance là. mais dans un sens, il y a aussi toute cette 'célébrité' si l'ont peut nommer cela ainsi. tu t'en serais bien passé des flash des journalistes étant enfant. tu aimerais pouvoir te promener en pleine rue sans être tout le temps en train de vérifier le lendemain qu'il n'y a aucune photo de toi dans les journaux, tu n'appelles pas réellement ça avoir de la chance. tu secoues lentement la tête sans répondre. « comment tu sais que t'es amoureux ? » tu tournes à peine la tête vers jason. et tu te pinces les lèvres. c'est étrange d'entendre ton frère aîné poser cette question. tu sais bien qu'il n'a jamsi eu de relation très sérieuse, mais tu n'en étais pas au point d'imaginer qu'il n'ait jamais pu tomber amoureux par le passé. tu laisses un léger silence s'installer dans l'habitacle de la voiture avant de prendre une légère inspiration. « quand on est amoureux, on ce bien en compagnie de la personne qu'on aime. la situation pourrait être la pire situation du monde, ça change rien, on se sent bien, on a pas envie de bouger ou de dire quelque chose, de peur de briser l'instant. » tu réfléchis un instant, tu penses à james et tu passes une main sur ton visage, sans quitter la route du regard. « tu sais, ça dépend des personnes. il y a des gens qui s'aiment violemment, qui ont sans cesses besoin de se détruire pour mieux se retrouver. il y a des gens qui ont pas besoin de parler, pour qui l'amour c'est naturel. y'a des couples qui ont sans cesse besoin de se prouver leurs amours. chaque personne réagit différemment à ce sentiment. » tu as l'impression de parler à un enfant, un adolescent un peu perdu. et tu t'imagines l'espace un court instant avoir cette même discussion d'ici quelques années, avec ton fils ou ta fille. tes lèvres se pincent et tu te sens bien, à cette idée. « quand je suis avec james, j'ai l'impression que rien ne nous arrêtera jamais, qu'on peut tout réussir, du moment qu'on est ensemble. sans lui je suis rien, quand je pars en compétition à l'autre bout du monde, j'ai le cœur qui se serre et il n'y a pas un instant où je ne pense pas à lui. » tu fronces légèrement les sourcils, conscient d'être brouillon dans tes propos, mais expliquer ce que tu ressens en compagnie de james, c'est nouveau pour toi, on t'as jamais demandé ce que ça faisait, d'aimer. tu prends une légère inspiration. « pourquoi cette question ? » tu fais mines de ne pas avoir compris encore, alors que ça paraît évident. l'évocation de caitlyn plusieurs fois dans la soirée, cette question au sujet de l'amour. tu ne penses pas te tromper en disant que ton frère est amoureux pour la première fois de sa vie et qu'il est aussi largué qu'un adolescent.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Ven 26 Aoû - 10:30

one, two, three drink
jason & mike

Etre un Quinn, ce n’est pas une chose facile. Cette surmédiatisation que vous viviez depuis votre jeunesse finissait par devenir pesante. Toi, tu n’avais pas le choix. En tant que PDG de l’entreprise, tu savais que tu ne pourrais jamais empêcher les premières de couverture à ton sujet même si tu faisais des interviews officielles régulièrement pour remettre les choses au clair sur certains sujets. Non, tu t’étais fait depuis longtemps à l’idée que tu aurais une vie médiatisée. Tu savais que cela pesait beaucoup sur tes frères et sœurs cependant. Sur Mike particulièrement qui avait toujours cherché à s’éloigner des caméras plutôt que de leur donner ce qu’elles voulaient comme Julia et toi le faisiez. C’était un réel combat de tous les jours que cette attention sur votre famille qui en dehors des médias était en réalité tout ce qu’il y avait de plus ordinaire. Loin d’être comme les Kardashian, vous viviez juste votre vie sans vous soucier des autres. Tu y pensais souvent à ça et tu admirais ton frère pour avoir réussi à cacher son mariage et sa relation avec James aux yeux de tous sauf de leurs proches même si tu te doutais que votre père ne devait pas y être pour rien, tu n'étais pas assez naïf pour penser que les journalistes laisseraient Mike tranquille pour son bien. Alors que tu étais dans la voiture, tu regardais défiler les paysages et tu ne pus t’empêcher de demander à Mike comment on sait si on est amoureux. Mike c’est lui qui doit le mieux savoir ce que c’est parce qu’il est marié. « quand on est amoureux, on ce bien en compagnie de la personne qu'on aime. la situation pourrait être la pire situation du monde, ça change rien, on se sent bien, on a pas envie de bouger ou de dire quelque chose, de peur de briser l'instant. tu sais, ça dépend des personnes. il y a des gens qui s'aiment violemment, qui ont sans cesses besoin de se détruire pour mieux se retrouver. il y a des gens qui ont pas besoin de parler, pour qui l'amour c'est naturel. y'a des couples qui ont sans cesse besoin de se prouver leurs amours. chaque personne réagit différemment à ce sentiment. » Cela te laissait pensif. Ca ne t’aidait pas trop ça parce que si c’était différent pour tout le monde comment est-ce que tu pouvais savoir si tu aimais Caitlyn ? Tu pensais que c’était ça mais tu en étais pas sûr. Tu ne savais pas non plus si dans la pire situation du monde tu serais content de ne pas bouger. Tu espérais aussi ne jamais être dans la pire situation du monde … Mais une chose était sûre tu ne voulais jamais faire de mal à Caitlyn, jamais, jamais même si tu avais réussi sans faire exprès vu qu’elle ne venait plus au travail. « quand je suis avec james, j'ai l'impression que rien ne nous arrêtera jamais, qu'on peut tout réussir, du moment qu'on est ensemble. sans lui je suis rien, quand je pars en compétition à l'autre bout du monde, j'ai le cœur qui se serre et il n'y a pas un instant où je ne pense pas à lui. » Tu n’as jamais été vraiment loin de Caitlyn pour l’instant mais depuis qu’elle ne vient plus au travail tu n’aimes pas ça. Tu aimes quand Caitlyn elle t’apporte un dossier et qu’elle sourit. Et puis elle reste discuter de certains problèmes avec toi et elle te donne toujours son avis même quand vous n’êtes pas d’accord et ça tu aimes bien aussi. Et tu penses tout le temps à elle en ce moment même quand tu préfèrerais ne pas y penser du tout. « pourquoi cette question ? » Tu haussais les épaules dans un premier temps pas vraiment sûr que tu voulais parler à Mike du pourquoi tu demandais ça. C’était possible que ce soit juste une question comme ça et puis c’est tout ! Mais Mike il est pas bête alors il va comprendre que c’est pas ça. Tu arrêtes de regarder dehors pour dire à Mike : « Peut-être que je tombe un petit peu amoureux de Caitlyn, je pense en tout cas mais c’est pas sûr. » De toute façon ça ne changeait rien que tu sois amoureux de Caitlyn ou pas parce qu’elle voudrait pas de toi elle s’était enfuie et elle t’évitait et ne répondait pas à tes messages. Peut-être qu’elle démissionnerait et que tu ne la reverrais jamais ! « Mais elle ne m’aime pas. Elle croit que je voulais juste coucher avec elle c’est pas juste. » Dis-tu en te mettant à bouder.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Dim 28 Aoû - 23:04

one, two, three drink
jason & mike

tu respires lentement, lutte contre l'envie de t'endormir. tu ne devrais même pas conduire, tu retiens un soupir et tu passes une main sur ton visage alors que tu essayes d'expliquer à ton frère ce que c'est, que d'être amoureux. c'est une situation inédite, que tu ne pensais pas réellement vivre maintenant. mais après tout, quand tu prends le temps d'y réfléchir, tu te rends compte que tu n'as jamais vu jason aux bras d'une jeune femme de façon durable. ton frère est un charmeur, même toi tu ne peux pas le nier. mais l'amour, le vrai, le fort, celui qui donne envie de se lever tous les jours et de se battre, ce sentiment de plénitude, il connaît pas. il sait pas ce que c'est et il sait pas comment réagir à ses propres sentiments. tu te mordilles légèrement la lèvre. c'est pas toi normalement le grand-frère. mais dans ta fratrie, t'es sans doute le seul à être réellement posé depuis quelques temps, t'es le seul à être épanouis. du moins c'est ton propre avis. tu n'as jamais vu julia aux bras d'un jeune homme. tu fronces légèrement les sourcils, trop fatigué pour réfléchir plus amplement eux nombreuses questions qui traversent ton esprit. tu termines par demander à jason pourquoi il t'as posé cette question. au fond tu penses déjà le savoir toi-même, mais tu préfères en avoir la confirmation par ton frère, qu'il soit bourré ou pas, tu sais qu'il s'agira de la vérité. surtout à la vue de votre discussion précédente. « peut-être que je tombe un petit peu amoureux de caitlyn, je pense en tout cas mais c'est pas sûr. » tu lèves les yeux au ciel avant de laisser un fin sourire se dessiner sur tes lèvres. tu ne sais même pas si jason peut le remarquer, mais tu t'en fiches. au fond de toi, t'es heureux que ton frère il ai trouvé quelqu'un. caitlyn, malgré tout ce que tu peux entendre sur elle, t'as le sentiment que c'est quelqu'un de bien. mais tu te doutes aussi que si jason il a terminé défait dans un bar par sa faute, c'est que tout n'est pas rose dans sa vie sentimentale. « mais elle ne m’aime pas. elle croit que je voulais juste coucher avec elle c’est pas juste. » un soupire sur tes lèvres. voulais ? évidemment. jason et sa réputation de tombeur. t'aurais du t'en douter tout de suite de ça. tu réprimes un bâillement avant de reprendre la parole. « tu sais vraiment pas t'y prendre avec les filles jason. » une constatation comme une autre, tes lèvres se pincent à peine alors que t'essayes d'imaginer jason lors d'un rendez-vous avec une fille. un rictus se dessine sur le coin de tes lèvres et tu l'imagines sans mal en train de faire du rentre dedans plus ou moins subtile. mais peut-être que tu te trompes après tout. tu termines par te garer devant chez toi et tu sors rapidement de la voiture poru en faire le tour et lancer un léger regard moqueur à jason. « besoin d'aide ? » tu aides quand même ton frère à marcher à peu prêt droit et tu pénètres dans la maison, poussant un soupir de soulagement alors que la sensation de froid quitte peu à peu ton corps. « on reparlera de caitlyn demain, si tu veux, je pense qu'on mérite tous les deux une bonne nuit de sommeil. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason. Lun 29 Aoû - 10:27

one, two, three drink
jason & mike

L’amour, tu as une idée de ce que c’est. Tu l’as vu avec tes parents, tu l’as vu dans des dizaines et des dizaines de films mais l’amour dans ta vie, tu ne savais pas trop ce que c’était. Tu l’avais toujours associé au sexe d’une manière ou d’une autre parce que pour toi c’était le meilleur moyen de faire passer ses sentiments. Mais le réveil que tu avais eu aux côtés de Caitlyn t’avait fait comprendre que ce n’était pas du tout le cas. Enfin ça pouvait toujours l’être mais encore fallait-il être dans une relation pour que cela marche. Ou en tout cas c’était ce que Roxanne t’avait dit. Cela t’énervait de ne rien comprendre à l’amour, ça t’énervait au plus haut point parce que du coup tu loupais tout avec Caitlyn alors que tu avais envi de réussir pour une fois. Avec la jeune brune, tu avais cette connexion que tu ne savais pas vraiment expliquer et si elle avait couché avec toi c’était qu’elle devait t’apprécier un peu mais tu avais tout gâché parce que tu avais perdu sa confiance. Maintenant elle pensait que tu ne voulais qu’ajouter son nom sur ton tableau inexistant de chasse. C’était moche cette idée, tu ne l’aimais pas du tout et ce n’était pas pour arriver à atteindre un record ou quoi que ce soit de ce genre que tu couchais avec une fille différente dès que tu en avais l’occasion. C’était par facilité quand ces dernières ne t’intéressaient nullement. Une facilité que tu avais appris à apprécier. Peut-être que tu n’aurais pas dû mais c’était ainsi. Avec la reprise de l’entreprise, la facilité était devenue encore plus importante et surtout une distraction. Une distraction du travail que tu devais fournir pour succéder à ton père, une distraction du fait que ce dernier n’était plus là, une distraction du fait que tu allais finir par te retrouver seul. C’était certainement cela ta plus grande peur, la solitude. Ton pire cauchemar était ton enterrement avec seulement quelques personnes. Des fois même ton frère et ta sœur n’étaient plus là parce que tu les avais dégoûtés de ta personne … Ces nuits-là, tu étais incapable de te rendormir. Tu écoutais ton frère te parler de l’amour et tu étais envieux. Tu aurais aimé toi aussi avoir ce genre de relation avec quelqu’un mais ce n’était jamais arrivé pour toi. Ou peut-être que Caitlyn avait raison, tu en étais incapable … « tu sais vraiment pas t'y prendre avec les filles jason. » Tu haussais les épaules. Certainement que ton frère avait raison, il avait souvent raison sur ça. Mais lui non plus il savait pas vu qu’il était homosexuel. Mais ça doit marcher pareil de toute façon. « C’est pas facile. » Dis-tu tout simplement alors que vous arriviez devant la maison de Mike. Maintenant il fallait sortir de la chaleur de la voiture pour aller dormir. Oui, tu étais fatigué en fait maintenant que tu y pensais. « besoin d'aide ? » Tu tournais la tête et ton frère était en train de te tenir la portière. Tu secouais la tête et réussi à te sortir toi-même de la voiture mais tu t’appuyais un peu sur Mike pour aller jusqu’à la maison sinon tu allais tomber. Une fois à l’intérieur il te dit : « on reparlera de caitlyn demain, si tu veux, je pense qu'on mérite tous les deux une bonne nuit de sommeil. » Tu n’étais pas sûr de vouloir reparler de Caitlyn mais tu suivis ton frère jusqu’à la chambre d’ami où tu te laissais tomber sur le lit. Tu eus à peine le temps de lui dire : « Merci. » que tu étais déjà dans les bras de Morphée. La journée avait été longue, ce n’était pas de ta faute.
Made by Neon Demon


the end
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: one, two, three drink. w/ jason.

Revenir en haut Aller en bas
 

one, two, three drink. w/ jason.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Take A Drink To Get Drunk ! [PV Taichihuahua]
» Drink You Away.
» “How you like me now ?” — J.B. Barnes
» [Jason D. Chase et Iléonore Evans] A l'ombre des pleurs d'un arbres.
» Jason Momoa ▬ 200*320

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OHANA :: ALWAYS HAVE FUN :: some memories :: les rps-